vendredi 27 août 2010

En équilibre


Mes acrobates préférés se font rares. La saison qui avance. Le mauvais temps. Le vent.
J'aimerais volontiers râler contre je ne sais quoi. Ce climat tout déréglé à cause de leurs satellites et tout le bazar. Les antennes de téléphone, un truc comme ça. Mais non.
Je m'en moque. Mon disque dur est plein de ces rebelles oubliés et me prie de les réanimer pour faire de la place. A mon échelle, je participe aussi à la débâcle. Les disques durs de mon ordinateur et des serveurs qui vous permettent de les voir en ce moment (et de lire mes petites élucubrations) consomment de l'énergie et réchauffent la planète, etc...
C'est assez curieux de constater qu'on participe dans l'allégresse à l'appauvrissement d'une situation en montrant les petits trésors que l'on se doit de préserver, non?

16 commentaires:

  1. Superbe Robert le diable !
    J'espère que le temps va se dégager, le vent se calmer pour repartir photographier ces magnifiques insectes !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Superbe série! Bravo et tu as bien raison de nous les ressortir... Le débat sur le réchauffement climatique en est un parmi d'autres.... Ma réponse serait de te dire, que oui, probablement que nous contribuons à ce réchauffement, encore faut-il savoir qu'elle est là part due à l'activité humaine, et celle due au cycle naturel de notre planète!
    Si tu regardes un peu l'histoire de notre planète, tu te rendras compte qu'il y a eu une succession de périodes chaudes et froides, tout à fait naturelle, et qui n'avait rien à voir avec l'activité humaine de ces moments. C'est un peu la partie difficile des recherches climatiques. C'est un fait la terre se réchauffe, je ne renie pas cela, ce sont les causes invoquées, qui parfois, me font bondir.
    Il est relativement facile de mettre en cause telle ou telle chose, mais les relations de cause à effets sont très souvent indirectes et ne peuvent prendre tous les facteurs en considération. C'est souvent une interaction de plusieurs évènements qui est à l'origine de tout ceci.
    ben, voilà, bravo, tu as fait ressortir ma fibre professionnelle!!

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup Chris pour ta contribution!
    Ma question est une question de non-spécialiste que l'on abreuve à l'insu de son plein gré d'informations contradictoires et auquel on injecte à intervalles réguliers une bonne dose de culpabilité.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord avec toi. Pourquoi tout cela pourquoi ne pas laisser la nature ainsi elle est si belle et là elle devient comment!
    De superbes papillons qui je trouve semblent assez heureux mais attendent mieux je pense.

    RépondreSupprimer
  5. Je comprends ta réflexion ; j'ai souvent les mêmes scrupules en allumant mon PC... J'ai souvent l'impression que je saisis à travers mes photographies quelque dernière explosion de couleurs avant une fin inéluctable...

    J'ai beaucoup de mal à gérer la culpabilité que j'ai à vivre dans cette société ; le peu que j'y participe suffit à détruire un peu plus chaque jour tout ce que j'aime, tout ce qui compte...

    Merci pour tes photos (un petit coucou en particulier à ton Robert le diable, le dernier à être publié), merci pour ton texte, et bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
  6. ils sont beaux alors faut les garder

    RépondreSupprimer
  7. Préservons les et regardons les se balancer au vent!
    La leçon qu'ils nous donnent, c'est qu'ils s'accrochent et ... finalement se maintiennent !
    Belle série "au vent"

    RépondreSupprimer
  8. Voilà un bel échange philosophicoclimatoécoloscientifico sur un sujet qui nous ronge tous. Eh oui nous vivons avec une part de culpabilité permanente pour certains de nos faits et gestes et conséquences ...je rejoins tout à fait Chris sur la complexité à définir les causes réelles de tous ces changements ..sûrement un nouveau cycle planétaire mais l'homme doit peu ou prou en accélérer les rouages ?? en tout cas ma propre réflexion est, malgré la complexité du système de vie moderne dont nous sommes prisonniers d'élever nos enfants dans une éthique de respect et d'admiration de la nature pour une vie EN EQUILIBRE
    Ps j'en oubliais mes félicitations pour les images et les très beaux commentaires !!

    RépondreSupprimer
  9. franchement je démissionne Phil...j'ai péniblement photographié un papillon chez moi l'autre jour et toi tu nous met des merveilles....bon je te laisse la première place...!!

    allez je viens te faire une grosse bise avant mon départ et te remercier de passer gentiment chez moi
    çà me fait un grand plaisir

    RépondreSupprimer
  10. J'ai envie de parler papillon, et voilà qu'à mon tour, je fais turbiner une centrale pour écrire mon com... Je suis comme toi, à digérer bon gré mal gré une tonne d'infos contradictoires. Mais sans doute pessimiste, je me dis que connaitre la cause, est-ce si important? Les sols sont bel et bien stérilisés par des pratiques agricoles intensives, les eaux polluées, les mers éventrées pour passer des autoroutes de câbles et faire circuler internet... La liste est longue. Quant au réchauffement, j'ignore s'il est effectivement prouvé à l'échelle de la planète, mais nous n'avons jamais eu autant d'évènements extrêmes. Je ne parle pas de nos "petits coups de vent" ou de chaud, mais des catastrophes majeures ailleurs, loin de chez nous.
    Qu'il soit prouvé que la planète se réchauffe ou pas, que l'on connaisse ou non les causes, je crois qu'il est urgent de remettre certaines choses en question, et retrouver cet équilibre dont parle Hirondelle. Oserai-je écrire le gros mot "décroissance"?...
    J'arrête là, je m'emballe. Un dernier regard vers les fleurs vivantes de ton disque dur: rien de mieux pour se dire que la vie peut être belle (et qu'un peu de soleil sans vent, ça ne serait pas mal non plus).

    RépondreSupprimer
  11. darth
    pendant que certains font des efforts pour améliorer notre planéte , d'autres en font pour plus pour la pourrir , c'est ainsi et sans être fataliste je ne pense pas que ce soit prêt a changer , toi comme moi on consomme a coté on utilise pas de pesticide ou autre chimie pour nos jardin , mais ce que l'on consomme même si on tri a couté cher a l'environnement pour etre fabriqué et ainsi de suite , on peu culpabiliser chacun a notre echelle , pour moi le tout étant a chaque fois que l'on peut faire quelques chose , c'est de le faire
    même si l'on sait que cela ne suffit pas , maintenant j'adhere aussi au discour de chris qui en fin compte explique très bien que la planète fera d'elle même ce qu'il faut comme elle l'a toujours fait ...Notre espèce n'étant qu'une espéce parmis tant d'autre

    RépondreSupprimer
  12. Que de grâce, voulais-je dire, en voyant tes clichés, ce matin ... Puis ... A quoi bon culpabiliser ? Chacun essaye de faire ce qu'il peut, même si les résultats ne sont pas probants ! L'homme finira par passer, lui aussi ...

    RépondreSupprimer
  13. quelles ravissantes photos...j'y sens de la poesie, moi !

    RépondreSupprimer
  14. De feu et de lumière - j'adore Robert ))

    RépondreSupprimer
  15. Superbe, ton Robert à contre-jour!! :))
    Bonne soirée et gardes le moral!!!

    RépondreSupprimer
  16. Vous est un photographe d'insects superb! La couleur, la lumiere, l'instant...magnifique! Merci pour votre blog!

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !