mercredi 18 août 2010

Lumière ancienne


Je ne me rappelle plus l'instant où j'ai pris ces photos. De quelles pensées, ces papillons m'éloignaient. J'étais heureux. Comme après un repas chez des amis où les mots coulent, s'égouttent en même temps que le café. Lorsqu'on refait le monde et que tout est dit, de nos malheurs, de nos rires, de nos rêves.



Je ne veux me souvenir que de cette lumière ancienne. Celle qui berce ces photos de printemps...


7 commentaires:

  1. OUah, quelle majestueuse série. Les lumières sont magnifiques! Bravo!

    RépondreSupprimer
  2. et heureusement que tu t'en souviens de ces limières pour nous les offrir généreusement

    un gros bisou en remerciement Phil

    RépondreSupprimer
  3. oui ces instant ont une valeur inestimable , ou entre complicité avec le papillon , le jeu de cache cache et la beauté on se perd souvent
    dans une certaine béatitude ...

    RépondreSupprimer
  4. Une magnifique série d'argus ! Je vois que, comme moi, tu as déjà la nostalgie du printemps et de toutes les découvertes que l'on peut faire ...

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  5. Les 3 dernières sont de toute beauté !

    RépondreSupprimer
  6. tu exprimes bien ce phénomène magique de ces instants où notre esprit n'est plus que dans l'image sous nos yeux , instant furtif d'un bonheur intense d'être en harmonie "AVEC" ..ces moments là restent intériorisés comme des puits de bonheur où l'on peut puiser + tard.. est ce une des raisons de "photographier"?

    RépondreSupprimer
  7. Ce bonheur de photographier transparaît dans chacune de tes images.

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !