vendredi 22 octobre 2010

Elephant Arch

Elephant Arch - Image de synthèse réalisée avec Vue Esprit

Si vous quittez l'autoroute pour rejoindre Elephant Arch, n'oubliez pas de faire le plein de carburant car il n'y a qu'une petite station sur la route. Elle est souvent mal approvisionnée, rarement fermée. Les touristes piégés y séjournent parfois plusieurs jours avant l'arrivée du camion-citerne.
La légende veut qu'un homme a attendu si longtemps son ravitaillement en essence qu'il a eu le temps d'épouser la fille du patron et de lui faire trois enfants. C'est une fable bien sur mais ne vous avisez pas de la démentir devant l'homme qui somnole près des pompes et qui vous regarde à travers les trous de son grand chapeau de paille.
La station fait aussi restaurant, on y mange assez bien. Vous pouvez dormir sur place mais il n'y a pas d'hôtel, ce serait trop embarrassant de blanchir des draps dans un lieu aussi aride. Votre sac de couchage sera donc toléré. Je vous déconseille le sac à viande car minuit venu, malgré l'été, le vent froid glace la peau et les os. Arrivez dans l'après-midi et demandez à dormir dans la grande salle du restaurant si les ronflements des autres touristes ne vous indisposent pas.
Il est possible de faire l'aller-retour jusque Elephant Arch dans la journée sans s'arrêter mais le retour se fera de nuit et, à moins d'avoir la vue d'un morduc (1), il vous sera difficile d'éviter les ornières de la route à bonne allure. Par précaution roulez de jour.

Elephant Arch est à l'orée du Grand Désert B. Un désert de cailloux où seuls les monolithes géants permettent de se repérer. Il n'y a pas de carte. Juste une grosse tache vierge sur la carte autoroutière. Personne n'a pensé à cartographier l'endroit parce que son sous-sol est pauvre. Pas d'or, pas d'argent, pas de cuivre, pas de pétrole, pas d'uranium. Rien que des cailloux trop gros pour entrer dans vos chaussures de marche.
Avant de fouler la piste rouge, prenez soin de ne pas emporter toute votre eau, laissez quelques gourdes dans votre véhicule pour le retour. Malgré la faible gravité de Terra 16 et vos pas de géant, il est dangereux d'approcher Elephant Arch à moins d'un kilomètre. En tombant de ses parois, les rochers rebondissent comme des ballons sur des centaines de mètres et peuvent vous emporter.
Arrivés à l'endroit où a été prise la photo, sortez une dernière fois votre appareil et vos sourires avant de rebrousser chemin. Surtout n'allez pas plus loin!

Note (1) : Le morduc est un oiseau de proie nocturne, un peu plus petit qu'un molbec.

8 commentaires:

  1. Les rochers rebondissent hihihhih donc oui je vais bien faire attention en y venant. par contre le seul problème c'est le gaz oil il ne m'en reste plus beaucoup.
    Mais je viens d'avoir une idée je vais le remplacer par de l'huile d'olive.
    Je ne sais pas si je vais y arriver mais je peux tj essayer. Au point ou j'en suis tu me diras, je ne risque plus rien je l'espére du moins.
    Merci car te lire encore me fait un bien FOU
    Elle est magnifique encore ton image MERCI FILOU

    RépondreSupprimer
  2. ici je viens dire bonsoir car je vais boire et jeter ce cartable a ce soir

    RépondreSupprimer
  3. Pfffftttt!
    Qui a besoin de faire la queue pour de l'essence quand on vole à bord d'un UFO??
    Je l'ai nommé "Aeshna"... je ne me souviens plus très bien pourquoi?!!
    Mais je passe d'une dimension à l'autre, comme un souffle de dentelle et me rends invisible de ce fait à vous autres humains!
    J'ai visité Terra 16 et bien d'autres mondes, mais un seul est capable de vous les faire partager...
    Oui, vous aurez deviné, c'est le maître de nos rêves, de nos fantaisies, et surtout de nos mondes imaginaires... peut-être bien pas si imaginaires que cela, figurez-vous!
    Alors, vous voulez vraiment savoir comment s'appelle ce grand "magicien"???
    Ce mot même est dans son nom qui commence par... Darth!!!

    RépondreSupprimer
  4. on est complètement "pris , hbité par la lecture...tu me ferai spresque peur ...j'aimerai pas m'y arrêter dormir....tant pis si je tombe en panne d'essence je continue à pied

    ceci dit photo extrêment captivante , j'aimerai tellement savoir réaliser ça !!!

    je te souhaite un beau We , et plein de bonnes choses chez toi...

    RépondreSupprimer
  5. Encore une petite histoire bien ficelée et une belle réalisation de décor - bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Philippe, j'adore la lumière qui dégage de tes images, superbes ! bonne soirée, amitiés, Corinne

    RépondreSupprimer
  7. Sûr que l'imagination vagabonde dans ton monde et on se prend à rêver qu'on est peut-être sur une autre planète à regarder la terre.

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !