jeudi 21 octobre 2010

Les Ecarassins

Les Ecarassins - Image de synthèse réalisée avec Vue Esprit

Les Ecarassins sont à un jet de pierre de la maison. Il suffit de suivre la pente de la grande prairie et vous y êtes.
Les gorges ne sont pas signalées parce qu'aucun pêcheur ne vient ici. Il fait trop froid la plupart du temps, l'ombre garde les lieux presque à toute heure de la journée.
Parfois un épais nuage de brume s'en échappe et il faut être du pays pour trouver le chemin qui descend de la prairie jusqu'à la rivière. Parce qu'ici on fait bien les choses, le chemin sert également à monter de la rivière jusqu'au pays en rejoignant la grande prairie. Mais, pour une raison qui ne s'explique pas, le chemin qui monte est moins utilisé que lorsqu'il descend.
L'hiver dernier a été rude. Des grosses pierres sont tombées à cause du gel qui faisait tout craquer. J'étais allé vérifier au printemps et heureusement le petit pont naturel a été épargné. Ça m'aurait fait peine s'il avait été touché. Des gorges qui divorcent dans le pays c'est assez rare. Et plutôt mal vu par les habitants du village.


La source - Image de synthèse réalisée avec Vue Esprit

A quelques pas de l'arche, il y a cette petite grotte où émerge la source. C'est en été, lorsque la rivière n'est plus qu'un filet d'eau, qu'on la voit clairement émerger. Au printemps, elle est invisible, comme noyée par la rivière.
Il y a parfois une petite lueur dans la cavité. Au pays, on dit que c'est la vierge de je-sais-pas-quoi et on organise l'été venu des processions aux gorges. C'est l'occasion de fêter les moissons, le boudin du cochon que chaque famille a salé, la fille qu'on vient de marier, toutes ces choses qu'il faut célébrer parce que ça permet aux hommes de boire le vin fait à l'automne, de rentrer ivre à la maison, de battre femme et enfants sans rougir.
On fête avant tout les vertus supposées de la source à la vierge de je-sais-pas-quoi. Que personne n'a rencontré jusqu'à présent. Il fait bien trop froid dans les gorges pour venir s'y tremper les fesses. Même les filles du pays en aval de la rivière ne sont pas assez sottes pour s'y aventurer. Au risque d'y rencontrer un de nos gars mal embouchés. Mais ça doit arriver puisque le chemin qui descend aux gorges est peu utilisé pour remonter.
La lueur ne s'explique pas. Les gens sérieux disent que ça date du temps des Celtes parce que ça fait sérieux d'évoquer les Celtes pour expliquer ce qui est ancien et qui ne s'explique pas. Au temps des Celtes, les gens sérieux disaient que ça datait du temps d'avant et qu'un esprit hantait les lieux. Ça permettait d'éloigner les enfants et les rêveurs parce que la grotte et les gorges étaient dangereuses. Même par beau temps, on a vite fait de glisser tête la première sur un rocher.
Comme les Celtes aimaient les rêveurs et leurs enfants, ils ont inventé la lueur maléfique. Nous l'avons gardée et les curés ont ajouté la vierge de je-sais-pas-quoi pour nous permettre de rentrer saoul comme cochon une fois l'an...

11 commentaires:

  1. Ouah ! Tu nous fais le coup des montagnes russes avec ton histoire. Ca commence comme un conte fantastique pour tourner dans le Zola des campagnes et ensuite un peu de celtique ! Bien intéressant et les images sont très belles. Sans parler du titre qui m'a intriguée d'entrée de jeu. Merci !

    RépondreSupprimer
  2. Filou bonjour et merci pour cette histoire elle est magnifique. Donc je ne passe pas vers cette grotte et je ne vais pas trop rêver.
    Mais je me demande comment ne pas rester à cet endroit qui je trouve est magnifique.
    OUI GINE tu as raison un superbe conte .
    Mais alors que c'est beau encore ce que tu présente sur ton blog.
    Ces images me font rêver tu sais et tu sais que j'aime ces lieux.
    Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Philippe et bien chez moi il y a une source qui jadis guérissait des maladies infectieuses, tu vois cela existe pas que dans tes rêves...lol...bonne journée, amitiés, Corinne

    RépondreSupprimer
  4. JOLI !! Tu es vraiment très doué pour "fabriquer de telles images" et écrire les histoires qui vont avec...

    RépondreSupprimer
  5. C'est magnifique et cet effet est sublime.
    OUi heureusement tout est en place alors j'en profite encore.

    RépondreSupprimer
  6. FIlou mais alors c'est encore superbe je vais passer dessous tu crois que je risque un truc

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Philippe, mais si mes chevaux étaient déjà arrivés la preuve le premier était le marron le deuxième le noir et le dernier le blanc, regarde mieux...lol....j'aime beaucoup tes textes, des fois très drôles et des fois très acides, un bon mélange ! bonne journée et bon week end. Amitiés, Corinne

    RépondreSupprimer
  8. elle est super belle cette image FILOU
    je passe encore lol

    RépondreSupprimer
  9. Et cette lueur a peut-être un nom...
    Dans les temps très reculés où ces Celtes vivaient, ne l'appelaient-ils point la Vouivre??!!!

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !