samedi 27 février 2010

Rochers bretons

Lorsque je veux m'échapper de la grisaille hivernale, je feuillette les magnifiques albums du photographe Philip Plisson (Entre ciel & mer... Bretagne, Mer Bretagne, Mer Celtique)... quelques pages à peine et je suis ailleurs !
Mes photos sont moins spectaculaires mais elles témoignent de mon enchantement pour la Bretagne.

 
Ploumanach'

  
Pointe de la Jument

  
Port-Blanc

  
Saint-Guénolé

  
Trégastel

vendredi 26 février 2010

Les Restos

Les blogueurs se mobilisent pour les Restos du Coeur

Pour la 25ème année, les Restos du Coeur ont entamé leur grande campagne de mobilisation pour pouvoir offrir des repas aux plus démunis.
Afin de venir en aide à cette association et à ses milliers de bénévoles, Danone et le groupe Carrefour se mobilisent pour la seconde année consécutive et s'engagent durablement !
Danone + Carrefour + Restos du Coeur : Un partenariat en 3 actions
‐ 5 et 6 mars : Aide à la collecte alimentaire des Restos du Coeur
Les salariés de Danone et du groupe Carrefour viendront en aide aux bénévoles des Restos du Coeur lors de la collecte nationale des denrées alimentaires dans les magasins Carrefour et Carrefour Market.
‐ Opération promo-partage
Pour 4 produits Danone achetés en promotion dans les magasins Carrefour (entre le 15 et le 25 mars) et Carrefour Market (entre le 17 et le 28 mars), 1 repas sera offert aux Restos du Coeur. Objectif : offrir 1 million de repas à l'association.
‐ Aide à l'insertion et mécénat de compétences
Tout au long de l'année, des salariés de Danone apportent leur expertise aux bénévoles des Restos du Coeur dans des domaines variés (RH, informatique, logistique, nutrition infantile). Carrefour propose des CDD et des CDI à des personnes en réinsertion.


Mobilisez-vous et aidez-nous à offrir des repas aux Restos du Cœur !
Pour que la collecte annuelle de denrées et l'opération promo-partage remportent un véritable succès, nous vous invitons à faire circuler cette information autour de vous et à en parler sur votre blog  :
1 article publié sur votre blog = 10 repas offerts.
 Vous rédigez un article présentant l'opération sur votre blog. Vous envoyez le lien à l'adresse suivante : hub@lanetscouade.com
Pour chaque article, Danone et Carrefour offriront 10 repas aux Restos du Coeur.
1 blogueur parrainé = 10 repas offerts


Je vous invite, chers lecteurs-blogueurs, à y participer activement en relayant cette campagne de solidarité, vous pouvez récupérer un kit à cette adresse :
http://lespiedssurterre.danone.com/telechargez-le-kit-de-campagne-lesrestos-du-coeur-2010/

Des ami(e)s blogueurs et blogueuses participent déjà à la mobilisation, rejoignez-les !
La france
Dousange
Laubaine

Le pays où je n'irais jamais

Ciel, mon palmier !

jeudi 25 février 2010

Vers le vent

 

Ce paysage de montagne n'existe pas. Ce n'est qu'une image de synthèse composée avec Vue Esprit. Elle a nécessité un peu plus de 23 heures de calcul.

mercredi 24 février 2010

Visiteurs

La mangeoire des oiseaux est placée sur le balcon. A contre-jour la plupart du temps, j'observe à la dérobée mes petits visiteurs car ils me voient très bien à quelques pas de la vitre et fuient dès que j'approche, les conditions ne sont donc pas idéales pour la prise de vue. Je me contente habituellement de repérer les espèces en présence (merles, mésanges, pinsons, moineaux, rouge-gorges) mais ce 18 février de nouveaux venus se postèrent dans le cerisier.
Je reconnus rapidement les verdiers car Corinne venait d'en montrer sur son blog : Un verdier male.
Cherchant à capter les femelles des verdiers, je découvris des tarins. Tout ce beau monde se disputait l'accès à la mangeoire ! La scène n'a pas duré assez longtemps pour que je sois en mesure d'écrire qui faisait quoi. La fin de la récréation fut sifflée par la mésange propriétaire des lieux qui fit déguerpir verdiers et tarins.

 Verdier d'Europe

 
 Tarin des aulnes

 Mésange charbonnière

 Pinson des arbres

 Tarin des aulnes

Pour de plus amples informations et des photos de meilleure qualité, je vous invite à visiter Le jardin de Lucie et plus particulièrement les pages suivantes :
Le Tarin des aulnes fait la sieste par tous les temps !
Verdier, chardonneret, tarin , grosbec : toujours en alerte !
Bonne lecture !

mardi 23 février 2010

Le rhinocéros

Il ne faut pas confondre le rhinocéros et l'oto-rhino féroce. L'oto-rhino est un animal au poil soyeux et au front savant qui se nourrit d'audiogrammes et décongestionne les sinus des enfants que la trigonométrie et les otites indisposent. Tandis que le rhinocéros a le poil dur et revêche parce que son alimentation est pauvre en oligoéléments. Je le sais parce que j'avais un rhinocéros comme animal de compagnie lorsque j'étais enfant.

Portrait du rhinocéros

Le rhinocéros n'a pas le front savant mais il porte une corne. Qui lui cause bien des misères. Les Chinois se sont mis en tête que sa corne a des vertus aphrodisiaques, ils lui arrachent, la broient, mélangent sa poudre à leur médecine et font des enfants. Les savants disent que la corne n'a pas les vertus supposées mais comme les Chinois sont très très nombreux ça semble marcher ! Sauf pour les rhinos...

 

Pour protéger la corne de mon rhinocéros des hordes de Chinois prêts à scier, mon père a acheté fort cher de la peinture transparente et a peint sa corne. Oui, bon, mais... un rhinocéros sans corne, c'est tout de suite moins joli. Il ne louche plus certes, il a l'alimentation et le comportement dévastateur de la chèvre mais hélas ne donne pas de lait !

 

Un rhinocéros qui ne voit plus sa corne déprime.
S'il a la dépression discrète, sa carapace masquant admirablement sa maigreur, ses petites oreilles agitées de tics trahissent son embarras, les pique-bœufs désertent son échine... il finit par creuser un trou dans le sol meuble pour y passer l'hiver.
Au printemps, mon rhinocéros n'est pas sorti d'hibernation, nous avons fouillé dans le jardin et retrouvé son squelette sous les noisetiers près de la carapace vide de la tortue : les fourmis l'avaient mangé ! Pour me consoler, mon père m'offrit un hippotam-tam... mais c'est une autre histoire !

lundi 22 février 2010

Les mouettes 2

Les mouettes rieuses ne se laissent approcher qu'en hiver, de novembre à février. Elles disputent aux cygnes et aux canards la nourriture que des visiteurs de la Réserve distribuent (en général, du pain). Les autres mois de l'année, elles stationnent près du Rhin et sont plus farouches.
Je ne cherche pas à les capter quand, par nuées, elles se nourrissent à la décharge contrôlée.

samedi 20 février 2010

Rêve de pissenlits

Le ciel est gris, la neige tombe en pluie... Voilà plusieurs jours que l'APN reste en berne, impossible de sortir, retenu par une angine coriace.

"Bonjour France :)
Puisque tu vois tout en bleu, peux-tu m'envoyer un petit bout de ciel bleu, ici tout est gris ? D'avance, merci ;-)"

"OUI le colis vient juste de partir en principe tu auras pas mal de soleil et beaucoup de bleu donc tu me dis si tu l'as bien eu.
Bye"

C'est arrivé !

vendredi 19 février 2010

Les mouettes 1

La plupart du temps les mouettes sont associées à la mer.
Loin dans les terres, elles deviennent les cousines des pigeons, des sortes de rats volants.
Elles ne sont pas là pour parler de nos montagnes de déchets, elles ne témoignent pas, elles s'en nourrissent !
C'est assez curieux cette façon que nous avons de considérer comme impurs les animaux qui vivent de nos gâchis, non ?
Les mouettes ne sont sans doute pas les plus beaux oiseaux du monde, je les admire pourtant...

jeudi 18 février 2010

Un rêve sans conséquence spatiale

Images réalisées avec Vue Esprit

Je plane doucement.
Je n'ai pas de vaisseau spatial. Je flotte doucement dans l'espace. Il ne fait pas froid, je n'ai pas de combinaison pour me protéger, juste la chaleur de ma couette.
Je ne suis pas dupe, je suis dans mon rêve et je n'ai pas envie d'en sortir.
Le jour se lève sur la planète B.
Il me faut quelques secondes pour atterrir dans le jardin de mon grand-père.
Voilà trente ans au moins que je le visite.
A l'ombre du lilas en fleur, il m'attend en sueur sur son banc, attentif à tout ce qui pousse.
Je lui apporte son verre de limonade fraiche et il désigne de sa binette les fleurs de carotte qu'il n'a pas déterré.
Il faudra que je lui rapporte du papier alu pour éloigner les merles qui se gavent de cerises.
J'attends qu'il sorte son opinel et m'offre une tomate rouge et sucrée qu'il ne goûtera pas.
Lorsque je le regarde à la dérobée, il ressemble à mon père.
Il veille près de l'abri de tôle où il range ses outils et ses graines. Sa voix est aussi fraîche que l'eau qu'il puise du tonneau de la gouttière pour arroser ses fleurs. Il n'y a plus de saison ici. Un éternel été où tout fleurit, murit et fane le temps d'un regard.
Au bout du jardin, près de la rivière, son frère l'attend. Je ne reconnais pas son visage, il est trop éloigné, cela fait presque un siècle qu'il repeint les grilles de la dernière porte depuis son départ d'Hébuterne.
Je plane doucement. Le rêve est doux comme une tarte aux pommes.

mercredi 17 février 2010

La cigogne (pour Flo)

Un matin de printemps, à deux pas de mon jardin, la cigogne s'est posée.
Depuis quelques jours, elle venait claquer du bec à six heures du matin, perchée sur le lampadaire municipal. "Clac-clac-clac" par ci, "clac-clac-clac" par là, elle ne manquait pas de conversation. Et, comme elle me demandait les bons coins à grenouille, je lui indiquais la pâture près de la maison et deux ou trois friches où j'avais entendu coasser à mon passage.
Un peu plus tard, je me suis approché : elle marchait, baissait la tête et, en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, la grenouille était avalée. J'ai essayé de lui parler mais la cigogne était polie : elle ne parle pas le bec plein ! J'ai insisté, rien à faire, je n'ai pas eu le temps de lui présenter l'addition, elle s'est envolée !

mardi 16 février 2010

No birds

Je me prends parfois pour un oiseau.
Je plane doucement
Au dessus des nuages
Au dessus des montagnes
Jusqu'à ce que je me rende compte
Qu'il n'y a pas d'oiseaux ici.
Dans le murmure du vent,
Le tic-tac de mon réveil-matin...

lundi 15 février 2010

Mise à jour

Où naissent les géants

Si vous appréciez mes images de synthèse, je vous invite à revoir ou découvrir mon site personnel Darthmagus.com et plus particulièrement la galerie Attrape-rêves. Bonne visite !

jeudi 11 février 2010

Mon aéroplane

Mon aéroplane n'a pas ailes.
Il décolle pourtant
Sans carburant
Sans effort.
Il survole montagnes et nuages,
Planètes inconnues
Pendant que je dors
En mon château...

 
Clouds Highways

  
Dans mon aéroplane

  
Planet Saw

  
Patrouille EXC

  
Mortelune

mardi 9 février 2010

Champêtre

La nuit libère les songes.
Au petit matin, leur souvenir s'est estompé.
Je n'ai en tête que les premiers mots de cette petite chanson : "A l'ombre du saule, le papillon rêve de pissenlits"...

 
Pissenlits
 

Champêtre

lundi 8 février 2010

La Bretagne

 
Plougrescant

La Bretagne est une belle région française peuplée de Bretons, tandis qu'en Normandie poussent les radis. On trouve aussi des radis en Bretagne mais ce n'est pas le sujet.
Quelques Bretons résident à Paris, à Marseille, en Picardie et même à Nîmes. C'est la diaspora. Émigrés un peu partout dans le vaste monde il y a plusieurs générations, les Bretons demeurent Bretons : ils sont têtus ! C'est un mystère qui ne s'explique pas. Jusqu'au jour où on a la chance de découvrir la Bretagne, on ne comprend pas. Par la suite, le mystère demeure mais c'est dû pour partie à l'abus de chouchen.


Les Bretons apprécient les non-Bretons et font tout pour les éloigner de leur beau pays : crêpes, coiffes ridicules, dolmens, menhirs, binious, régates, pluie, algues tueuses. Hélas, rien n'y fait et chaque année les touristes en redemandent.


Les Bretons disputent aux Normands le Mont Saint-Michel. En fait, le Mont Saint-Michel est en Alsace, il domine la ville de Saverne (GR531) et l'Autoroute de l'Est (A4). Outre la chapelle Saint-Michel, on y trouve l'Ecole des Sorcières et la Grotte de Fées où débouche le Trou des Sorcières. La vue sur la plaine d'Alsace et la Foret-Noire est bien meilleure ici que depuis le rocher normand.


Les Bretons sont des gens de mer. Lorsqu'ils ne l'ont pas sous les yeux, ils dépriment. On les découvre alors chafouins, irritables et têtus. Il suffit d'ouvrir les rideaux ou de parcourir les 1000 km qui les tiennent éloignés de la côte et ils redeviennent de charmants compagnons. Prêts à contempler pendant des heures un mur de brume ou des vagues hautes comme de 2 ou 3 maisons.


Maman est née à Paris d'une mère bretonne née Lemoel à Vannes. Elle est douce et têtue comme toutes les Bretonnes, adore les galettes au beurre comme le Petit Chaperon Rouge, les moules de Cancale, les rochers de Ploumanac'h, tremper ses pieds dans l'écume et ramasser des cailloux. C'est un mystère qui ne s'explique pas.