jeudi 3 février 2011

Couleurs de l'Été

Carte Géographique

Il y avait peu de libellules l'été dernier, moins que les années précédentes, autour des points d'eau que je fréquentais. Cela m'a poussé à m'intéresser davantage aux papillons des prairies proches que j'avais pratiquement ignorés jusque là.
Je consacre parfois mes soirées au tri de mes photos. Supprimer les mauvaises prises et les ratées, recadrer les présentables est fastidieux mais simple. Malgré les guides, l'identification des espèces est une tache longue, parfois rébarbative. Heureusement, leur fascinante beauté en vaut bien la peine!

Demi-deuil

Fadet commun

Tristan

13 commentaires:

  1. Phil bonjour
    Peu de libellules pour toi mais de très beaux papillons encore chez toi.
    Tes photos sont toujours si belles et si claires. Bravo au photographue. Donc à toi.
    J'aime toujours ce vert qui fait de ta photo de très belles photos.
    J'ai une préférence pour la premiere mais tu sais le choix n'est pas simple pour moi.
    Encore merci de montrer ces papillons
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  2. Un soleil jaune derrière un tristan, et voilà que l'on se surprend à rêver au retour du printemps! Rien d'autre à faire ce matin, que de voyager sur les ailes de tes papillons: il fait gris, et un vent glacé frigorifie l'atmosphère.

    RépondreSupprimer
  3. Phil

    Ouiiii !!! j'aime beaucoup les papillons, qui sont eux aussi difficile a photographier, car ils ne tiennent pas en place. Le temps pour moi d'obtenir le bon réglage... et trop tard...
    Merci pour ces belles photos.
    Bises, bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. Le Demi-deuil pris en contre-plongée est très beau !
    Merci pour le soleil qui décidemment ici ne veux toujours pas se montrer ; on retourne donc faire du tri !... :)

    RépondreSupprimer
  5. tu sais qu'ils sont trop beau encore tes papillons tu fais comment je n'y arrive pas tu sais bisou

    RépondreSupprimer
  6. @Flo : Lorsque j'aperçois un papillon, je lui parle doucement. Je lui demande se poser devant moi, d'ouvrir les ailes, de ne pas s'envoler, etc... Souvent ça marche ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Mais ça marche, de leur parler!!
    Tu as raison... la preuve! Ces belles photos!
    Ils sont "presque" aussi sympas à photographier que les libs!!!!
    j'attends le printemps avec impatience!
    Pourtant j'ai beau chercher, je n'ai pas vu récemment nos petites Sympecma fusca hivernales!! Sont bien cachées!!
    Bonne journée, Phil!

    RépondreSupprimer
  8. je vais mieux oui je fini cet espagnol bisou

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Philippe,
    Tu as raison, leur fascinante beauté en vaut bien la peine. J'aime les papillons. Pendant longtemps, sur un forum, un joli papillon bleu était mon avatar. J'ai un livre sur les insectes où de nombreux y sont répertoriés. J'essaie, moi aussi, de leur mettre un nom.
    Parfois, dans ma baie vitrée, quelques imprudents viennent s'y perdre. Aussi, dès que je les voie, je les prends délicatement dans mes mains, et je les libère. S'ils sont un peu fatigués, je les pose sur une fleur, pour qu'ils puissent s'abreuver un peu. Mais je te raconte ma vie... (sourire).
    Belle journée à toi, Philippe, et merci pour ces si jolies photos.

    RépondreSupprimer
  10. Cela fait un grand plaisir de revoir ces jolis papillons.Le Demi- deuil a une superbe attitude et la Carte géographique fait partie de mes rêves car absente de mon milieu!!

    RépondreSupprimer
  11. Une très belle série qui nous fait patienter en attendant le retour des beaux jours ! J'aime beaucoup le Tristan, papillon que je n'ai jamais rencontré !

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  12. Trois sujets en or et de belles photos, voilà de quoi redonner le moral pour attendre patiemment le retour des beaux jours.

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !