mardi 24 mai 2011

Rêve de prairie

Je pestais hier contre les imbéciles qui imposent leur coupe façon "gazon anglais" aux friches dont ils doivent préserver la faune et la flore.
Lorsqu'une Directive lui impose de protéger la flore, le gestionnaire comprend qu'il doit planter un joli panneau comme ci-dessous dans un premier temps.


Ensuite le gestionnaire ordonne qu'on sorte les beaux tracteurs qu'on équipe d'une tondeuse et, parce que 2011 est l'Année internationale des forets et non l'Année des Orchidées, on rase les orchis à peine plus haut qu'une main que le badaud ne doit pas cueillir sous peine de faire un gros chagrin aux auteurs de la Directive.
Heureusement les pêcheurs se moquent comme une guigne des tondeuses, ils aiment leur prairie fleurie où les papillons et les libellules passent la nuit. C'est là que j'ai capté hier en fin d'après-midi ces petits orchis...

Orchis pyramidal

Orchis pyramidal

A lire aussi :
Orchis pyramidal

14 commentaires:

  1. Heureusement qu'il reste encore des endroits que certains ignorent ... ou protègent !

    RépondreSupprimer
  2. L'illogisme en cet endroit est bien réel.

    RépondreSupprimer
  3. C'est à ni rien comprendre, mais ça devient courant de nos jours, bien malheureusement ; on a juste le droit de pester !! J'aime la douceur de ta seconde image.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup ton post et tu as raison d'en parler car les gens font un peu du n'importe quoi.
    Je viens de rentrer et des jeunes piquaient les cerises d'un voisin . Donc garder la nature comme elle doit être c'est aussi mon point de vue.
    J'aime tes photos et je suis d’accord avec toi Chris la douceur de la seconde image. Elle est splendide.
    Mais on rase tout je trouve!!!!!!! bisou Phil

    RépondreSupprimer
  5. salut!
    Arrêtons de critiquer l'illogisme des agriculteurs. Déjà qu'on leur interdit l'usage de produits chimiques, pourtant utiles.

    Il serait souhaitable de revoir l'écologie sous un œil un peu plus objectif.

    Et je ne suis pas agriculteur.

    C'est bien beau de vouloir tout préserver. Mais à force de laisser pousser tout ce qui pointe son nez on arrive à un paradoxe. Les herbages sont envahis par des végétaux indésirables. je veux dire, des herbacées que le bétail ne mange pas sur pieds, peuvent leur causer des blessures internes mélangées au foin sec et qui non coupés se reproduisent à vitesse grand "V". Telle l'oseille sauvage, les chardons, les malvacées, les mollènes, ronces, orties et autres phytolaccales........ dont les multitudes de graines envahissent les parcelles. Une fois installées elles sont très difficiles à faire disparaître si l'on veut réhabiliter les parcelles en herbage. Et parfois c'est impossible à enrayer sans herbicide puissant.

    Si vous aimez les orties, rien n'empêche l'écolo d'en cultiver dans son jardin. Mais de grâce! n'empêchez pas les paysans de nourrir leur bétail avec autre chose que des plantes invasives et non assimilables par les ruminants.

    Un illogisme a dénoncer :
    Puisqu'on ne peut utiliser d'herbicide pour lutter contre la véritable et inquiétante invasion des campagnes et surtout des berges de cours d'eau par la renouée du japon, celle ci est en train coloniser de ravissants paysages et d'évincer des végétaux indigènes.
    Leurs milliers de graines se répandent avec les
    débordements des rivières et sont entraînées toujours plus loin.

    Résultas :
    Les arbrisseaux sont évincés et les berges sont rongées par les crues. En effet la renouée du japon, si elle envahie les berges, meurt en hivers en laissant des cannes disgracieuses et qui ne participent pas à la stabilisation des terrains. Toute fois les racines courent toujours plus loin sous terre et produisent au printemps toujours plus cannes de deux à trois mètres de haut.
    c'est un vrai désastre dans certaines régions. Rhône-Alpes est sinistrée. Surtout les vallées du Rhône et de la Saône et leur affluents. Prenez en conscience.

    Pardonnez moi ce long plaidoyer pour une nature plus esthétique.
    merci

    RépondreSupprimer
  6. @vince : Bonjour, je n'évoque pas les agriculteurs dans ce billet d'humeur mais les gestionnaires des réserves naturelles. Ce sont leurs tracteurs-faucheurs qui rasent des friches protégées où pousse une flore rare que des Directives européennes imposent de préserver...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Philippe, je ne prendrai pas parti pour l'un ou l'autre ne connaissant rien du tout à la chose mais c'est vrai que j'aime la nature telle quelle ! je pense qu'un peu de tout sans excès est un juste milieu non ? Belle journée, amitiés, Corinne

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Darth!
    Ce panneau résume toute la conn.... administrative qui nous sclérose. Comme toi, j'en ai raz-le-bol, pour rester polie!
    Hélas, on peut piquer toutes les crises qu'on veut contre l'illogisme de l'écologie, nous avons tous perdu le bon sens et le sens de la nature qui n'a plus rien de "naturel"...
    Les chasseurs ont tous les droits sur les terres d'autrui et s'y pointent pour tirer tout ce qui bouge... quand ils l'ont décidé. De plus, ils tiennent pour responsables les propriétaires forestiers - que nous sommes - pour tous dégâts causés par des sangliers (qui se remisent soit-disant chez nous... tu sais, c'est écrit sur le front des animaux où ils crèchent la nuit...) dans leurs champs de maïs au prix d'amendes très sévères. Comme s'ils ne pouvaient pas clôturer eux-même leurs champs!!
    Hallucinant!
    il nous a donc fallu clôturer 50 hectares, d'où l'obligation de faire un étang pour les animaux sauvages.... Je considère cela comme une catastrophe d'avoir à mettre des clôtures partout: les animaux ont besoin de se déplacer et de renouveler leur gènes avec d'autre populations plus éloignées.
    Il en va de même pour la flore, comme tu l'as bien expliqué!
    Mais quoique nous fassions, c'est décidé par les élites politiques dont les "verts" font partie et qui n'ont plus rien de vert!
    Où est José Bové??? Il est député à présent et gagne un bon pactole... L'écologie n'est sûrement plus une priorité pour lui!
    Nous sommes tous un peu coupables d'avoir laissé ces mouvements écologiques quels qu'ils soient se politiser: même Hulot, ce flambeur gauche caviar ne fera plus rien de vraiment utile!
    Nous nous sommes laissés mettre des menottes et la mondialisation va achever de tout canaliser sans logique...
    C'est un débat qui n'a pas de fin, et surtout pas la bonne, hélas!
    Bonne jounrée quand même
    A+!!

    RépondreSupprimer
  9. @Noushka : je te rejoins sur les Verts. Leur parti n'est que la bonne conscience de la Gauche, le pipi-room en quelque sorte du Parti Socialiste.

    RépondreSupprimer
  10. l'ecologie , n'est pas une question d'opinion politique , que ce soit de gauche a droite ce devrait être la préoccupation de tous , et un parti vert aura aussi des problème economique et d'interêt a gérer avec les financiers ...il faut je pense arrêter de penser que la solution viendra d'un monde politique plus carriériste que fort de conviction , je pense la solution ne peu venir que d'une organisation apolitique qui n'a qu'une préoccupation ,le bien être de la biodiversité mais aussi des utilisateurs de la nature du promeneur a l'agriculteur ou l'eleveur, je ne rentrerais pas dans la polémique de vince car je sais ou se trouve le plus de biodiversité et c'est pas dans un pré sans mauvaises herbes
    phil je te suis aussi dans ton idée qu'en ce moment faire une politique d'apparence verte , n'est qu'une maniere de surfer sur la vague d'une mode populaire et médiatique pour grappiller les voix manquantes
    ils serait temps que justement ces ecolopolitique nous montrent une vraie détermination et non des videos de ce que l'on pourrait faire , il serait aussi tant que s'arretent les interminables réunions autour de gros buffets bien garnis , pour enfin déboucher sur des actions concrètent ...que l'on arrete de mesurer en euros ce que peut rapporter l'écologie , et que l'on calcul en diversité et bien être de vie...

    RépondreSupprimer
  11. ces fleurs sont belles je trouve bisou

    RépondreSupprimer
  12. J'aime ces Orchis pyramidalis! La fleur est équilibrée, les couleurs douces et tant de beautés offertes par la nature fait réfléchir et rêver .Comment faire pour préserver cela et en même temps permettre à la terre de nourrir ses habitants?

    RépondreSupprimer
  13. Mais le problème est le même Darth!! On voit des surfaces importantes de réserves naturelles littéralement envahies de plantes pétassite,tussillage, et bien sur cette maudite oseille sauvage) qui étouffent les gazons (bénits) que paissent les ruminants aussi bien sauvages(cerfs, bouquetins, chamois, chevreuils..) que troupeaux à l'estive.

    Pour ce qui est des panneaux il faut bien reconnaitre que les néo-ruraux doivent impérativement être guidés lorsqu'ils sont dans la nature.
    Mon grand père (un poète occitan) m'a appris de très bonne heure que lorsqu'on est obligé de passer dans une pâture ou un champ on doit marcher prioritairement en bordure et si l'on doit traverser, le faire en file indienne avec précaution.
    je voyais l'autre jour un reporter de FR3 qui relatait le problème de la sécheresse et des conséquences sur les exploitations céréalières. Le type en parlant au beau milieu d'un champ de blé maigrichon marchait de long en large dans les cultures sans tenir compte des dégâts qu'il faisait dans un champs promis à une maigre récolte en écrasant les pousses.
    Et je ne te parles pas bien sûr des restes de pics-nics Mac-Do, des ramassages de champignons pour le compte de Maggi faits par des cars de "touristes suisses dans le Jura, les razzia dans les bois pour ramasser le muguet à bon compte.

    Nouchka:
    Les verts sont des 68tards. Vu leurs âges ils sont atteints par la sénilité. Pourquoi les écouter?

    Laubaine:
    Biodiversité (vilain mot) ne veut pas dire qu'on doit tout laisser pousser partout. Ce que tu nommes ainsi peut seulement se concevoir en des zones humides ici, des pâtures là, des cultures ailleurs, des bois autre part, des forêts, des landes.... Si l'on suit ta pensée, ont doit trouver tous les végétaux dans tous les secteurs d'un paysage.
    Non!! ça n'est pas ça la diversité.
    Pour les déserts, que préconises tu?

    RépondreSupprimer
  14. Les 2 image d'orchis sont splendides ;)

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !