lundi 3 octobre 2011

Les guérisseuses

Caloptéryx éclatant (femelle)

Lors de mes balades j'ai souvent l'occasion de m'émerveiller.
La forme d'un rocher, un rai de lumière dans un sous-bois, le vent dans une prairie...
Il y a parfois des occasions manquées, comme ce chat noir en maraude dans le verger que j'ai regardé danser avec sa proie. Oubliant de saisir mon APN, je n'ai pas immortalisé la scène mais je ne l'ai pas oubliée.

Caloptéryx éclatant (mâle)

Lorsque la maladie diminue nos parents, que l'on quitte sa peau de fils pour devenir le père de ses propres parents, l'angoisse gâche les nuits, l'envie de fuir le bruit du monde et la violence des relations au travail gagne peu à peu. On s'abrutit de médicaments pour oublier de rêver, on répond méchamment aux sollicitations maladroites.
Heureusement, des mains se tendent. Les mots deviennent peu à peu des visages familiers, bienvenus. J'ai envie de remercier ces amies précieuses qui m'ont permis de ne pas tomber, de ne pas sombrer dans une mélancolie délétère, en m'écrivant, en me parlant. Je leur dois d’être encore debout. J'en ai rencontré quelques unes et je ne les ai pas encore toutes remerciées.

Il n'y a pas de petites rencontres. Les regards échangés avec les Caloptéryx sont des moments de grace, brefs, intenses et doux, aussi émouvants que le sourire bienveillant de cet enfant inconnu assis dans le caddie du supermarché. Flaner dans une friche, APN en main, n'est pas un refus ou la volonté de fuir le monde,  c'est de la gourmandise, un appétit insatiable de beauté simple, naturelle, une envie de vie. Jamais repu, toujours affamé, avide, ébloui, amoureux...

Caloptéryx vierge (femelle)


A voir ou à revoir :
Demoiselles
Chaman

D'autres fées sont visibles sur Philibellules...

13 commentaires:

  1. Bonjour Phil

    Tu es un amoureux de la nature, et tu le fais si bien partager à nous tous ;-) Merci.
    Tous ces insectes nous regardent droit dans les yeux, parce que tu les y a invités.
    Gros bisous, j'espère que ton dos te fais moins souffrir ce matin.

    RépondreSupprimer
  2. La vie prend des formes si différentes, ces magnifiques libellules que tu sais si magnifiquement nous présenter, en sont des exemples.Leur beauté est un remède pour des moments difficiles et redonne une énorme énergie!
    Merci de nous faire commencer la journée avec de si belles images!

    RépondreSupprimer
  3. Hier ici, c'était le bal des libellules, on en a vu des dizaines, mais aucune n'a eu l'idée de se poser...

    RépondreSupprimer
  4. Décidément, je dois être bien fatiguée pour ne pas arriver à mettre un commentaire du premier coup!
    Tu as tout juste!
    Nous avons plus que jamais besoin de nous plonger dans le regard de nos belles et je comprends ta préférence, que dis-je, ton amour pour ces Caloptéryx!
    D'autant que leur mode de reproduction mimique fort bien la cour idéalisée de l'homme envers un femme, dans notre propre société!
    Mes amitiés, Darth!

    RépondreSupprimer
  5. Les beaux enseignements de la nature, toujours précieux dans ce monde tourmenté; donner pour donner, sans rien attendre en échange et recevoir plus que l'on peut imaginer :)
    Bonne journée Magus et soigne bien ces lombaires récalcitrantes!

    RépondreSupprimer
  6. COUCOU je reviens à peine de ma petite balade et j'ai vu pas mal de libellules mais tj de la même couleur
    TU SAIS couleur vin
    ELLES sont magnifiques tés photos PHIL
    QUEL PLAISIR encore
    ET vois tu c'est avec toi et Noushka que je regarde ces superbes libellules
    BISOU PHIL

    RépondreSupprimer
  7. La Nature, la regarder , la sentir ... nous aident dans les moments diffciles... faire partie du tout...

    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  8. La nature est une source inépuisable de surprises et de bonheur ; elle soigne et guérit nos maux si on la contemple avec notre coeur... Magnifiques tes photos de CALO !

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Philippe, pas mal ton nouveau blog ! j'adore cet article sur les libellules, superbe ! belle journée, amitiés , Corinne

    RépondreSupprimer
  10. Il n'y a pas de petites rencontres... Comme tu as raison. Et savoir ouvrir les yeux dans les tréfonds d'une friche ne peut qu'apprendre à mieux ouvrir les yeux parmi les hommes. (Surtout dans les rayons du supermarché, où se tapissent les sournois achats compulsifs!...)
    Les caloptéryx ont décidément un regard magnifique!

    RépondreSupprimer
  11. De magnifiques portraits et des regards qui en disent long ...

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !