lundi 10 septembre 2012

La Roche des Fées

Chaumes près de la Roche des Fées

En quittant le Hohneck, j'ai rejoint le Col de la Schlucht puis la Route des Crêtes où je me suis arrêté à la Roche des Fées.
L'endroit est désert. Dans les chaumes, un amoncellement de roches est masquée par les sapins.
La Roche est toujours habitée car j'aperçois les silhouettes des arbres dénudés avec lesquelles communiquent Fées et Dieux des Vosges. Hélas, c'est aujourd'hui vendredi et les Fées sont parties faire leurs courses au magasin bio d'Orbey!...

La Roche des Fées

Les antennes des Fées

La Roche des Fées

La Roche des Fées

Nota : Plus sérieusement, la Roche des Fées n'a rien à voir avec les fées. Il s'agit sans doute d'une confusion qui a transformé le mot fie (épicéa) en fée.
(Source : Daniel Wenger, Mes balades préférées dans les Vosges, La Nuée Bleue)

A voir ou à revoir :
Balade au Hohneck 3
Balade au Hohneck 2
Balade au Hohneck 1

28 commentaires:

  1. PHIL bonjour à regarder tes photos sur la deuxième, on dirait des champignons
    c'est un bel endroit*
    OU tu dois pouvoir y respirer tranquillement tout en faisant tes photos*
    Je viens de lire ton info sur la Roche des fée qui ne serait pas une fée!!!!!!! Je le serai maintenant* merci pour ton partage PHIL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pendant la guerre 14-18, les Vosges sont devenues une ligne de front. Les noms des lieux ont été "dé-germanisés", francisés et parfois mal traduits de l'allemand ou du patois local.
      Sois rassurée France, tu es bien une Fée et pas un épicéa ;-)

      Supprimer
    2. HIHIHI je suis en train de chercher une borne pour recharger mon cerveau
      SI tu l'as vois tu me fais signe bisou

      Supprimer
    3. Il y en a une dans ta chambre, ça s'appelle un oreiller!

      Supprimer
  2. Encore un endroit "habité". Magnifique minéral!

    RépondreSupprimer
  3. Ne serait-ce pas des mélèzes que ces arbres-antennes des fées ? Ces arbres, malades, dépérissent à vue d'œil comme je l'ai constaté un peu partout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pollution, les pluies-acides n'épargnent pas les Vosges, hélas!

      Supprimer
  4. Plénitude, grandeur, évasion...
    Merci Philippe
    Bisou

    RépondreSupprimer
  5. Bonne soirée Philippe, encore des belles photos de ca région. Merci, Geli

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite Geli, passe une bonne semaine :)

      Supprimer
  6. Bonjour Phil , tu me donnes des idées , je me demande si je ne vais pas orienter mon blog plus vers l'histoire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon blog est une sorte de journal. La qualité des articles varie en fonction de mes balades, de mon humeur, de la météo.
      Je m'intéresse à beaucoup de petites choses mais j'avoue ne pas être toujours sensible à ce que montrent mes lecteurs et lectrices dans leurs blogs respectifs, je suppose que c'est parfois réciproque et je ne m'en offusque pas ;-)
      L'important est de montrer, évoquer ce qui te tient à coeur :)

      Supprimer
  7. Nous étions cet été à Gérardmer avec notre petite fille. Originaire des Vosges, j'ai encore de la famille à Epinal aussi allons-nous dans la "montagne" depuis là ; càd assez rapidement d'ordinaire, sur la journée mais nous aimerions y passer plus de temps en logeant sur place.
    Je suis comme toi, les photos et le blog me ramènent ce que j'ai ressenti. Au lac de Lispach, je me souviens m'être inquiétée car il était tard et j'ai songé au loup (en tant que mère'grand). Et en même temps la lumière était extraordinaire et la tourbière si en dehors du temps...

    RépondreSupprimer
  8. C'est dommage de les avoir raté ! J'espère que dimanche elles n'ont pas messe ;-) ! Des paysages envoutants ...

    Cdlt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  9. Superbe aussi!
    J'attendrai donc sagement que tu passes par là un autre jour pour nous présenter tes nouvelles amies!!
    Bizzz et bonne soirée!

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !