mardi 31 janvier 2012

Roses

Rose

Je ne connais pas le nom des roses du jardin de mon père. Le drapé, l'ourlet, l'arête douce de leurs pétales me parle davantage. La lumière qui frôle l'ombre et tombe de pétale en pétale me fait rêver.
Ce ne sont pas des rêves qu'on raconte, ce ne sont pas des rêves dont j'ai honte. Ils brillent, s'égouttent comme la rosée et disparaissent. Ils fondent dans la bouche comme des bonbons, ce sont des rêves de lumière qui surgissent quand l'hiver commence à peser...

Rose

Rose

Rose

Photos prises en juin 2010

A voir ou à revoir :
Rêve de Rose
Roses de Picardie 2
Roses de Picardie

lundi 30 janvier 2012

Pfaffenhoffen - Phalsbourg

Dimanche matin. Le ciel est bas, gris, un temps de neige.
A la radio, la petite voix égrène les noms des villes où il a neigé pendant la nuit. Les routes sont dégagées, j'irai voir la neige sur les hauteurs de Saverne.

Clair de Lune

J'emprunte l'autoroute vers Saverne et, au péage de Brumath, je bifurque vers Pfaffenhoffen. En chemin, dans les villages, je repère des maisons peintes qu'il me faudra photographier quand le soleil sera là. En ville, je roule doucement et je remarque d'autres peintures.
A la sortie de Pfaffenhoffen, une silhouette fait du stop.
C'est une femme blonde et mince.
Elle parle. Elle est yougoslave et parle de son fils de 15 ans. Elle a un fort accent et s'exprime bien et vite. Elle se rend à Bouxwiller, elle vient de demander  un peu d'aide à des parents installés à Haguenau. Elle les a quittés comme elle est venue, sans un sou un poche.
Je lui pose quelques questions, la confiance s'installe, elle parle encore mais moins vite, elle se livre comme si on se connaissait. Sa mère Kosovar est décédée en 2001, son père Croate en 2005, elle a rejoint en 2006 l'Europe des riches (Italie, Allemagne, France) mais a gardé son accent croate et son fils apprenti cuisinier.
Arrivés à Bouxwiller, elle me dit qu'elle habite Phalsbourg où je décide de la ramener. Je lui propose un peu d'aide pour patienter jusqu'au 8 février, jour où elle percevra une petite allocation. J'apprends beaucoup de choses pendant le trajet. Une vie d'épreuves résumée en quelques phrases. De l'école de confection aux petits boulots en restauration, mal payés, payés au noir, les ménages.
A Phalsbourg, je me dirige vers la grand-place. Près de l'église, je retire un peu d'argent au distributeur pour qu'elle puisse manger un peu. Demain sans doute car tout est fermé. Elle aimerait boire un café pour se réchauffer mais aucun bar n'est ouvert.
Elle m'attend dans la voiture. Je lui donne 40 euros. Elle me remercie et je propose de la rapprocher de son domicile. Un long silence. Elle parle à ses genoux. Elle est blonde et mince, son parfum discret a rempli l'habitacle. Quelle age a-t-elle? 40 ans? 45 ans? Comme elle parle à ses genoux, je remarque le bleu discret de ses paupières, ses genoux serrés et ses mains posées à plat sur ses cuisses. Elle dit ce que je n'ai pas envie d'entendre, que pour 100 euros elle veut bien faire l'amour, pour manger, pour que son fils mange aussi pendant les 10 prochains jours.
Elle n'ose un regard qu'au moment où je dis non, je n'achète pas son corps, elle n'a pas à faire ça.
J'aurais pu retourner au distributeur et compléter jusqu'aux 100 euros. Cela aurait signifié "J'achète!" et je n'aurais pas été fier de moi. Bien entendu, je n'aurais pas "consommé" mais cela lui aurait laissé croire qu'il n'y avait pas de problème à s'engager dans cette impasse.
Je l'ai laissée un peu plus loin, j'étais sonné, certainement pas autant qu'elle.
Vendre son corps pour bouffer.
J'aimerais écrire qu'elle n'aura jamais à redire cette phrase mais je me doute qu'il y aura tôt ou tard un idiot qui achètera son corps.
J'ai vu la neige au col de Saverne, je ne me suis pas arrêté, j'étais en colère contre moi, contre ce monde de mecs. Si j'avais été une femme, m'aurait-elle proposé son corps?
J'ai vu la neige au col de Saverne, je n'ai pas vu la couleur de ses yeux...

dimanche 29 janvier 2012

Ploumanac'h

Ploumanac'h

Ploumanac'h

Il m'a suffit d'évoquer ici les rochers de Ploumanac'h pour susciter l'impatience de Jean-Michel!
Lorsque j'ai découvert ce lieu à deux pas de Perros-Guirrec, une sorte de ravissement, de joie enfantine m'a envahi. L'amateur de rochers venait de trouver son Eurodisney, son nirvana ou quelque chose comme ça!
Pas question de repartir avec des petits cailloux dans les poches mais... quel plaisir de déambuler dans ce vaste labyrinthe, d'y saluer le rocher à casquette, de caresser les parois de ces beaux géants endormis...

Ploumanac'h

Ploumanac'h

Ploumanac'h

Ploumanac'h

Ploumanac'h

Ploumanac'h

Ploumanac'h

A voir ou à revoir :
Plougrescant
Rochers bretons
La Bretagne

samedi 28 janvier 2012

Pfaffenhoffen 1

Maison peinte de Pfaffenhoffen

Il n'est pas rare de découvrir dans les demeures alsaciennes des meubles peints et décorés. Les motifs sont très variés et ne sont pas seulement destinés aux chambres des enfants. Cuisines, séjours, chambres, toutes les pièces peuvent en accueillir.
Ce gout de la décoration affecte aussi les portes, les volets et les façades. Si cet art populaire est ancien, il demeure, mis au gout du jour par les ébénistes dans leurs recréations où se mêlent marqueteries, incrustations et peintures.

Près de Haguenau, Pfaffenhoffen est une petite ville du Bas-Rhin où l'on peut découvrir quelques maisons peintes à l'ancienne. Les maisons ne sont pas signalées, il faut donc flâner et ouvrir l'oeil!

Maison peinte de Pfaffenhoffen (détail)

Maison peinte de Pfaffenhoffen (détail)

Maison peinte de Pfaffenhoffen (détail)

Maison peinte de Pfaffenhoffen (détail)

Maison peinte de Pfaffenhoffen

Maison peinte de Pfaffenhoffen (détail)

vendredi 27 janvier 2012

Rochers d'Ardèche


Combien de rochers ai-je photographié lors de mon séjour en Ardèche? Plusieurs dizaines sans doute.
De vallée en vallée, j'avais l'impression d'être en terre amie, de reconnaitre chacun d'entre eux...



On me demande souvent pourquoi j'aime les rochers.
C'est compliqué d'expliquer que je ne ressens aucune excitation en regardant 22 millionnaires en maillot se disputer un ballon. C'est encore plus compliqué de dire la joie, l'émotion à la vue d'un rocher à Ploumanach, d'un grès érodé sur une crête vosgienne. Ça ne s'explique pas.
Je ne refuse pas le vivant, végétal ou animal. Simplement, à mes yeux, les rochers sont vivants, animés, ils ont une âme. Ça ne s'explique pas et ça ne s'apprend pas. On tombe un jour sur une pierre levée, un rocher et c'est une rencontre!
Personne ne m'a pris par la main pour m'en dire davantage, personne ne m'a dit d'arrêter mes bêtises, c'était entendu et puis c'est tout.



J'ai parfois croisé au détour d'un chemin d'autres humains en admiration face à un rocher que je me promettais de saluer. J'ai reconnu dans leur regard cette petite lueur. Je vous ai reconnus...



A voir ou à revoir :
Dans la vallée de Jaujac
Sur la route d'Antraigues-sur-Volane
Paysages d'Ardèche 2

mercredi 25 janvier 2012

La mouette boudeuse

Mouette rieuse

Pas moyen de lui arracher un sourire!
Cette mouette rieuse me faisait la tête...

Mouette rieuse

Mouette rieuse

A voir ou à revoir :
Les Mouettes de Munchhausen
Les mouettes 2
Les mouettes 1

mardi 24 janvier 2012

Ciel rhénan


L'aube se lève sur le Rhin.
Nuages opaques et sombres.
On n'entend pas le chant du coq mais le murmure lointain de l'autoroute.
Une première lueur rougit l'horizon, le sol de la digue refroidit, la rosée commence à danser dans l'herbe pendant que le vent brasse les nuages.
Ciel épuré, aurore du vampire, tonnerre de l'Est, berceuse ouatée, piège à avions...
C'est ainsi chaque matin et ce n'est jamais la même chose.



A voir ou à revoir :
Orton
Sombritude
Les nuages de la Foret-Noire

lundi 23 janvier 2012

Ardea cinerea

Héron cendré

Ardea cinerea est le nom latin du héron cendré.
La plupart du temps, les spécimens que j'aperçois ressemblent à une petite tache grise et blanche comme sur la photo ci-dessus.
En novembre 2008, ce héron fringant se laissait photographier depuis le pont qui enjambe la Sauer à l'entrée de la Réserve naturelle de Munchhausen. A l'affut sur une barque à fond plat, il pêchait. Lorsqu'il y avait trop de monde pour l'admirer, il s'envolait en poussant un cri rauque. Cela a duré quelques jours jusqu'à ce qu'il considère que ce n'était pas un coin assez tranquille...

Héron cendré

Héron cendré

A voir ou à revoir :
Coeurs à prendre
La girafe
Héron errant

dimanche 22 janvier 2012

Grand et Petit Geroldseck

Grand Geroldseck

En quittant le château du Haut-Barr, il est possible de prolonger la balade vers les ruines du Grand Geroldseck et du Petit Geroldseck.
La promenade ne présente aucune difficulté, si ce n'est une bonne glissade sur les feuilles mortes du chemin qui relie les forteresses.

Grand Geroldseck

Grand Geroldseck

Le Grand Geroldseck est l'un des plus anciens châteaux d'Alsace, fondé au XIIè siècle pour protéger les biens de l'abbaye de Marmoutier toute proche.
Le donjon est du XIIè siècle, les autres bâtiments ont été remaniés jusqu'au XVè siècle.
Sur place, il n'y a pas d'indications ou de panneaux qui permettent de comprendre l'organisation du site. Le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord proposait un guide assez complet des châteaux forts où j'ai puisé quelques renseignements.

Grand Geroldseck

Grand Geroldseck

La balade se poursuit jusqu'au Petit Geroldseck. Comme le Grand Geroldseck, devenu un repaire de chevaliers brigands, il a été détruit au XVè siècle.
Il ne reste que les ruines du donjon...

Petit Geroldseck

Petit Geroldseck

A voir ou à revoir :
Le château du Haut-Barr
Lutzelbourg

samedi 21 janvier 2012

Le château du Haut-Barr

Le château du Haut-Barr

Le château du Haut-Barr domine la ville de Saverne. A l'est, le château de Lutzelbourg que j'ai évoqué ici verrouille la vallée voisine.
Les lieux sont chargés d'histoire, de grès troglodytes et de ruines, Greifenstein, Petit Geroldseck, Grand Geroldseck, Grotte Saint-Vit, Table des Sorcières, Rocher Huck, Brotschberg, Rocher des Pandours, Rocher du Breitkopf...
Bâti au sommet d'un massif gréseux, le château du Haut-Barr est une ruine. Un restaurant réputé y attire les gourmets tandis que le plateau Ouest offre une belle vue sur Saverne et ses environs. Les hauts sommets, dangereux, sont désormais interdits d'accès. La chapelle sombre demeure accessible.
On laisse sa voiture au pied de la forteresse avant d'aller visiter la Tour Chappe et les ruines du Grand Geroldseck et du Petit Geroldseck situés sur la même arête...

a
Le château du Haut-Barr

Le château du Haut-Barr

A voir ou à revoir :
Château de Froensbourg
Lutzelbourg
Wasigenstein

vendredi 20 janvier 2012

Le Mont Blanc

Le Mont Blanc depuis le Col des Aravis (22-09-2006)

Lorsque je suis en Savoie, j'essaie toujours d'apercevoir le Mont Blanc.
C'est un peu ma boussole et l'aune à laquelle je compare les autres sommets. Il agit sur moi comme un aimant.
C'est ainsi depuis que je suis enfant. Un séjour sans le voir ou sans tenter de le voir est un séjour presque raté! ;-)

Je ne suis pas assez bon marcheur pour tenter l'ascension mais je ne suis pas frustré de ne pas en être capable.
J'ai appris à le repérer, à le deviner et, au nombre d'indices que me confie mon frère qui vit tout près, je ne suis pas seul à partager cette grande passion...

Le Mont Blanc depuis le Col des Aravis (06-09-2007)

Le massif du Mont Blanc depuis le Praz Vechin (1743m), un petit sommet au pied du Mont Charvin (09-09-2007)

Le Mont Blanc depuis le Col du Joly (10-09-2007)

Le Mont Blanc depuis le Col des Aravis (12-09-2007)

Quelques pistes à explorer :
Promenade au Col des Aravis
Le Praz Vechin
Le Col du Joly

A voir ou à revoir :
Le chemin
Mont Blanc