mercredi 31 octobre 2012

Le Grand Cormoran

Grands Cormorans

J'observe très souvent le Grand Cormoran près du Rhin. C'est un bel oiseau que les pêcheurs détestent. Doté une excellente vue, il me repère bien avant que je l'aperçoive, je ne possède de lui qu'une vaste collection de clichés médiocres où il apparait petite tache sombre en fuite!
Cette série de portraits a été prise lors de mes visites au Parc animalier de Sainte-Croix. Accoutumé à l'homme, il demeure méfiant et ne garde la pose que le temps de sécher ses ailes...

Grand Cormoran

Grands Cormorans

Grand Cormoran

Grand Cormoran

Voir ou revoir :
Le Roi pêcheur
La toilette

mardi 30 octobre 2012

Vagabondages

Petit machin

Une autre histoire sans parole
Petits machins
P'tits trucs rouges
Carapace de champignons
Bidules sans importance
Montagnes de sable
Regardez-les
Nommez-les
Dialogues
Vagabondages
Petits miracles
Indispensables
Les yeux grands ouverts
Rêvez
Émerveillés

Petit machin

Grand Petit machin

Petit machin

Petit machin

Voir ou revoir :
Les p'tits trucs rouges
Petits machins

lundi 29 octobre 2012

La voix du rêve

Fougère

Au cours du rêve, Bernard n'avait pas sa voix.
Bernard est parti il y a vingt-sept ans mais il avait toujours conservé sa voix. Cela m'a étonné et j'ai essayé de me rappeler les voix des uns et des autres. Au bout de quelques secondes, l'angoisse est apparue, je ne me souvenais plus! Je me suis réveillé, un peu honteux, confus.
Assis dans l'obscurité, j'ai égrainé les visages et les voix. J'ai fermé les yeux, la texture de la peau, le parfum, le regard... la voix non. La tristesse m'a envahi.
Enfant, les cauchemars prenaient la forme d'ombres menaçantes, de solitude, de chimères, de terreur. Aujourd'hui, je suis tétanisé parce que la voix de ceux qui sont partis s'estompe, s'efface, disparait...

Fougère

Fougère

Fougère

Voir ou revoir :
L'empire des mille soleils

dimanche 28 octobre 2012

A propos de Cousin Ours

Cousin Ours

En évoquant récemment Cousin Ours, je me suis aperçu que les billets relatant ses péripéties imaginaires intéressaient plus de monde que le lectorat habituel du blog.
J’ai commencé à raconter son histoire sans canevas, sans plan préconçu. J’ai inventé des situations au gré de mes découvertes lors de mes balades. Parfois, c’était facile parce que tout s’y prêtait. Ce fut quelques fois laborieux. Au début, il s’agissait de poster un billet court – quelques lignes, une image – le temps d’une pause dans le Sud de la France.
Bien entendu, les amatrices d’ours en peluche étaient au rendez-vous. Des curieux de connaitre la suite de l’histoire la plupart du temps. Et des fâcheux qui trouvaient que je manquais d’imagination et qui avaient probablement raison, mais dont j’ai effacé les messages parce que je n’aime pas les anonymes.
Depuis, je me suis posé la question : « Pourquoi Cousin Ours a-t-il eu du succès ? »

Cousin Ours

L’ours en peluche de l’enfance, l’ours des dessins animés (Winnie l’ourson, Baloo du Livre de la Jungle), l’ours des livres pour enfants ont amené beaucoup de lectrices à suivre ces billets. Cet ours-là, s’il m’est familier, n’était pas au centre de mes préoccupations. Je me suis davantage pris au jeu de l’ours mythologique, imaginaire ou symbolique.
Je m’intéresse à l’ours parce que nous sommes parents. N’en déplaise à Charles Darwin ou Yves Coppens, l’ours est mon cousin, le singe non.  Mes lointains ancêtres ont côtoyé les ours, les ont chassés, ont vécu dans leurs cavernes, ont probablement mangé les mêmes proies. Ce n’est pas aussi éloigné dans le temps que la parenté avec le singe, c’est encore dans ma mémoire. Le singe, c’est l’Afrique tandis que l’ours demeure mon voisin.
En effectuant des recherches, je me suis vite rendu compte que l’ours est partout. Dans les rochers et les grottes, les églises et les chapelles, les contes, les fables et les proverbes. Partout. Sauf en forêt où personne n’a envie de le rencontrer mais c’est une autre histoire !
L’ours rappelle la préhistoire, l’aube des civilisations, lorsque nous partagions le même régime alimentaire. Il est resté l’homme sauvage que nos fables raillent souvent quand il se laisse tromper par Renard, l’homme sauvage dont nous envions la sagesse parce qu’il n’est jamais parti en guerre, l’homme sauvage dont nous redoutons  la force depuis que nous l’avons chassé de nos forêts où il était roi…

Cousin Ours

Je vais continuer à m’intéresser à cet ours-là. Je ne sais pas encore comment je l’évoquerai… avec un peu d’humour, j’espère !
Bon dimanche :)

Voir ou revoir :
Grand Oncle
Cousin Ours

samedi 27 octobre 2012

Rêves minéraux

Brume - Vue 10 Infinite + Photoshop Elements 10

Comme la photographie ou le dessin, la pratique de l'image de synthèse est chronophage. Il faut beaucoup de préparation, d'essais, de rendus infructueux avant d'obtenir l'image désirée.
J'avais pratiquement arrêté d'imaginer des mondes au début du printemps. L'acquisition récente d'un ordinateur plus puissant m'a incité à réinstaller Vue Infinite. Les 4 coeurs de la machine m'ont apporté une rapidité de calcul et l'envie de composer à nouveau des rêves improbables...

Elephant rock - Vue 10.5 Infinite

Les gorges 2 - Vue 10.5 Infinite

Organic rocks 3 - Vue 10.5 Infinite

Sunset on 10.5.24 - Vue 10.5 Infinite

The Gate - Vue 10.5 Infinite

Voir ou revoir :
Les Monts Venteux
Science-fiction 2

vendredi 26 octobre 2012

Les p'tits trucs rouges

P'tits trucs rouges

Je suis revenu photographier les bonbons qui colorent les rives du Fahrgiessen. Je crois qu'il s'agit des fruits du Cornouiller mâle (Cornus mas). Madame Wikipédia me dit que "ce sont des cornouilles appréciées des oiseaux".
Je précise : "ce sont des cornouilles appréciées des oiseaux et des photographes!"

P'tits trucs rouges

P'tits trucs rouges
Erratum : Merci à Gine qui précise : "Non, Philippe, les cornouilles sont plus allongées, plus sombres et vernissées. Je crois que ce que tu nous montres, ce sont les fruits de la viorne obier, la feuille étant en effet trilobée."

Voir ou revoir :
L'empire des mille soleils
Tagada Tsoin Tsoin!

jeudi 25 octobre 2012

Les visiteurs du soir

Mésange bleue

La lumière d'automne est là, les premiers gels en plaine du Rhin aussi. En rentrant des séances photos de l'après-midi, je retrouve mes visiteurs du soir attablés à la mangeoire du balcon. Mésange bleue, Mésange charbonnière, Mésange nonnette, Moineau domestique, Pinson des arbres, Sittelle torchepot, Tourterelle turque et Verdier d'Europe se succèdent, se disputent les graines de tournesol...

Mésange charbonnière

Moineau domestique

Pinson des arbres

Sittelle torchepot

Nos meilleurs sites pour observer les oiseaux en France est un guide du Routard réalisé en partenariat avec la L.P.O.
Région par région, les meilleurs sites y sont présentés. Accès, hébergement et infos pratiques sont complétés par des généralités concernant l'observation des oiseaux et des planches illustrées pour reconnaitre les 172 espèces communes en France.
Bien entendu, mon balcon ne figure pas parmi les sites d'observation d'Alsace que ce guide recommande...

Nos meilleurs sites pour observer les oiseaux en France
Le Routard
Editions Hachette
ISBN : 978-2-01-245675-4

Voir ou revoir :
Rouge-gorge
Mésange charbonnière
Mésange bleue

mercredi 24 octobre 2012

L'empire des mille soleils

Lumière d'automne

La réunion s'éternise. Par la fenêtre, je regarde la lumière de midi chasser la brume matinale. Je rêve...
A peine terminée, je quitte la réunion, passe à la maison prendre l'APN et rejoint le Fahrgiessen. Je me balade léger avec pour seul objectif mon 60mm macro, c'est largement suffisant pour parvenir aux portes de l'empire des mille soleils...

Lumière d'automne

Lumière d'automne

Lumière d'automne

Lumière d'automne

Voir ou revoir :
Tagada Tsoin Tsoin!
Petits machins

mardi 23 octobre 2012

Tagada Tsoin Tsoin!

Fusain

J'ai enfin trouvé l'arbre à fraises Tagada!

Fusain

Fusain

Fusain

Fusain

Fusain

Fusain

Fusain

Voir ou revoir :
Petits machins
Automne au Fahrgiessen

lundi 22 octobre 2012

Petits machins

Petit machin

Parmi les petits machins, vous avez sans doute reconnu ceci ou cela avec son nom latin et savant. Aujourd'hui, les pages de l'encyclopédie sont collées entre elles et il n'y a qu'à regarder les photos.
Madame Champi discute avec Monsieur Brin, le voisin du dessous ne perd pas une miette de leur conversation, et cetera, et cetera, patati patata...

Petit machin

Petit machin

Petit machin

Petit machin

PS : Vous n'êtes pas obligés d'écouter la trompette de Miles chanter Petits Machins pendant la lecture de ce billet mais c'est fortement recommandé ;-)


Voir ou revoir :
Automne au Fahrgiessen
Nez au vent

dimanche 21 octobre 2012

Brame 2

Le cerf éloigne ses rivaux

Après notre balade dans le Sud, j'ai ramené Cousin Ours à son enclos. C'était l'occasion d'assister une nouvelle fois au brame.
Un peu mieux préparé, j'ai compris ce que j'observais.
Posté près de sa harde, le big boss passe son temps à chasser hors de sa vue ses concurrents déclarés ou non, enfin tout ce qui ne ressemble pas à une biche. Sur le chemin du retour, le cerf marque son territoire et reprend sa tournée pour détecter la présence d'une femelle en chaleur. De temps en temps, il brame (j'avoue ne pas avoir fait la distinction entre ses différents cris)...

Le cerf sent les femelles de sa harde

Le cerf poursuit ses rivaux

Le cerf marque

Le cerf sent les femelles de sa harde

Le cerf brame

Un challenger couvert de boue

Photos prises au Parc animalier de Sainte-Croix (Moselle)

Voir ou revoir :
Brame 1