vendredi 9 août 2013

Les petites flèches

Pennipatte

Je rejoins souvent les rives du Rhin peu après 17h, quand la chaleur de l'été est moins éprouvante. Là, je retrouve mes petites flèches.
Je ne vois d'abord que leurs ailes dorées virevolter au soleil. Je m'approche pas à pas, sans hâte. J'attends qu'elles se posent puis j'essaie de leur tourner autour. C'est un petit pas de deux où chacun surveille l'autre. Souvent le gros oeil noir de l'objectif les fait fuir au bout de quelques secondes mais parfois les attire...

Sympétrum déprimé

Sympétrum sanguin

Sympétrum sanguin (immature)

Sympétrum sanguin (immature)

Libellule fauve sur l'antenne de mon automobile

Voir ou revoir :
Le retour du Napolitain
A l'aube, les fées

22 commentaires:

  1. Des merveilles..
    La dernière photo +++
    Merci Philippe
    Passe une très bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. C'était mon comité d'accueil lorsque je suis arrivé à l'étang, bonne journée Cathy :)

      Supprimer
  3. Il y en a une qui t'a adopté - ou du moins ta marque de voiture!
    Toujours d'excellentes photos chez toi.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. PHIL bonjour encore de belles photos je ne vis pas encore de libellules ici mais des oiseaux si et pas mal
    IL fait très beau et nous sommes assez fatigués mais heureusement il y a des petites pauses bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour France, oui l'air de la mer est vivifiant mais c'est une fatigue saine :)

      Supprimer
  5. Bonjour Phil,
    Ah excellent ta dernière prise !!!!! Elle s'est invitée dans ton carrosse pour une petite ballade.
    Bonne journée m'sieur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nathalie, oui c'est une vieille libellule qui a des difficultés pour se déplacer ;-)

      Supprimer
  6. Bon jour Philippe,
    Très jolie série, et je découvre le Sympétrum déprimé qui ne s'aventure pas dans le sud.
    Bise et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pascale, le sympétrum déprimé est très localisé chez moi mais il est présent de l'arc alpin jusque chez toi. Bises

      Supprimer
  7. Bonjour Philippe. Cela fait plusieurs années que je photographie des libellules mais cette année j'ai fait fort car j'ai considérablement diversifié mes sujets, tout simplement parce que je commence à les connaitre un tout petit peu, très peu mais plus qu'avant et assez pour "chercher" celles que je n'avais pas encore capturées. Avant, toutes pour moi étaient des libellules, point barre, même si je remarquais bien qu'elles avaient différentes couleurs. Et puis, sur les sites ici ou là, j'ai pu voir des images qui m'ont donné envie d'aller plus loin et j'apprends, à tous petits pas... même si l'intérêt premier pour moi reste la photographie, même si je ne sais pas du tout le nom de ce que j'attrape dans mon objectif. Une belle série diversifiée chez toi ce matin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie, la passion des libellules nait souvent au premier regard échangé, les reconnaitre est un petit plus. Si tu as besoin d'aide, tu peux me solliciter. Bien entendu, parmi les lecteurs et les lectrices de ce blog, les aficionados capables de te répondre ne manquent pas !

      Supprimer
  8. Il a vraiment l'air "déprimé" le Sympétrum :-) Une belle récolte, Philippe !

    RépondreSupprimer
  9. oh pourquoi il est déprimé ??? dis lui un peu qu'il vienne chez PSV je vais lui remonter le morale et lui présenter une petite libellule drômoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est déprimé parce qu'il a des fins de mois difficiles et n'a pas pu partir en vacances ! ;-)

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !