mardi 29 janvier 2013

Stones

Stones - Image de synthèse réalisée avec Vue Infinite et Photoshop

La neige a pris la poudre d'escampette. Le redoux est arrivé, avec la grippe et la pluie. Le vent s'en donne à coeur joie.
Je rêve de Bretagne, d’Irlande, de pierres levées battues par la pluie. Je n'ai pas dessiné les banshees pour ne pas m'effrayer. J'ai aussi oublié Corto Maltese... j'ai beaucoup rêvé grâce à lui...

A lire au chaud sous la couette :
Hugo Pratt : Corto Maltese - Les Celtiques

lundi 28 janvier 2013

La Fée Caramel

Libellule fauve (femelle), 15-05-2012, Beilenkopf

La Fée Caramel était une jeune libellule fauve (Libellula fulva) qui errait au printemps dernier dans la prairie du Beilenkopf.
Peu après l'émergence, les mâles de l'espèce arborent aussi cette belle couleur puis deviennent bleus jusqu'à leur disparition. En vieillissant, les femelles deviennent brunes.
Tandis que les mâles dominent la végétation rivulaire et disputent leur territoire aux autres libellules, les femelles demeurent en retrait. Préoccupées par la chasse, elles sont moins effarouchées par l'approche du photographe.

Libellule fauve (femelle), 15-05-2012, Beilenkopf

Libellule fauve (femelle), 15-05-2012, Beilenkopf

Voir ou revoir :
Demoiselles au saut du lit
Les fées du Rhin

dimanche 27 janvier 2013

Trois secondes

Chevreuil

Le froid, la neige, la glace, rien ne m'enthousiasme. La lumière a pris sa semaine de congés, les sorties photo tournent court.
En rentrant de courses, une brève apparition. Pas le temps de me déguiser en bonhomme de neige !
Trois photos... trois secondes avant d'être découvert et de déclencher la fuite...

Chevreuil

Chevreuil

Bon dimanche à tous :)

Voir ou revoir :
Repéré
Cavalcade

samedi 26 janvier 2013

La quête de l’ours

"Quand on cherche l’ours, il finit toujours par vous rattraper !"
J’ai noté cette phrase au sortir d’un rêve, je ne sais pas si je l’ai lue, entendue ou si elle me vient de mon ours intérieur. Elle résume l’état de mes recherches.
Ma famille paternelle est originaire de l’Oise, plus précisément de Verberie, Saintines, Béthisy-Saint-Pierre et Saint-Vaast-de-Longmont entre Pont-Sainte-Maxence et Crépy-en-Valois, à quelques kilomètres au sud de Compiègne.
Le nom de mon grand-oncle Germain, mort à Hébuterne en 1915 aux premières heures de la Grande Guerre, figure sur le monument aux morts de l’église de Saint-Vaast-de-Longmont où ont vécu ses parents, mes arrière-grands-parents, près du pont de la ligne de chemin de fer inachevée d'Aulnay à Rivecourt.

Monument aux morts de Saint-Vaast-de-Longmont

Saint Vaast, ce nom ne signifie sans doute rien pour vous. Il me dit simplement que le hasard n’existe pas. Représenté sur les vitraux avec un ours à ses pieds, Saint Vaast est réputé l’avoir chassé de l’église d’Arras au VIè siècle. L’ours avait fait de l’édifice ruiné sa tanière, il terrorisait les habitants. Le catéchèse de Clovis, roi des Francs, pria simplement la bête de partir. L’église de Saint-Vaast-de-Longmont dépendait du domaine de l'abbaye Saint-Vaast d’Arras.

Église de Saint-Vaast-de-Longmont
Cela paraitra curieux de revendiquer le parrainage d’un Saint qui a chassé de l’église un de mes ancêtres ours mais c’est cohérent. Elle explique l’aversion de toute la famille pour l’Eglise. Chez mes grands-parents, il n’y avait pas d’acrobate (crucifix) au mur.
Mon grand-oncle Germain repose dans une fosse commune (et non dans un cimetière consacré), seul son nom figure sur le monument aux morts de l’église. Son père Alexis était un ancien séminariste qui n’a pas pu devenir prêtre... parce qu’il était ours. Aux portes de l’Eglise comme les autres !

Grand Oncle Ours

Bien entendu, je fabrique des raccourcis, j’associe des faits qui sont (peut-être) sans lien, j’imagine, je rêve ! Je rêve parce que c’est plus amusant de se rêver ours que fils de curé... (à suivre...)

Grand Oncle Ours, photo prise à Hauterives (Drôme), Le Palais idéal du Facteur Cheval

Voir ou revoir :
Un roi déchu
Grand-mère Bleue
Mes ancêtres sont des ours

vendredi 25 janvier 2013

Un roi déchu

Ours polaire

Au commencement, personne ne vient vous dire que vous êtes un ours ou leur lointain cousin.
Je l’ignorais jusqu’à ce que je tombe en arrêt face à un ours à collier retenu prisonnier par les barreaux d’une cage humide exiguë.
"On me laisse dans ma pisse, garçon..."
C’étaient ses premiers mots et je les comprenais !
"Je reste debout, accroché aux barreaux, parce que je ne veux pas que tu me vois comme les gardiens me voient, à quatre pattes marchant dans ma crotte, assis dans l’humidité de ma pisse."
C’était au zoo de Vendeuil dans l’Aisne (entre La Fère et Saint-Quentin), j’avais 8 ou 9 ans et j’étais terrifié de voir cet ours se dandiner dans la pénombre de sa prison aménagée dans le fort militaire de type Séré de Rivières.
J’étais heureux parce que je venais de découvrir que je parlais ours, j’étais triste parce que Cousin Ours semblait mal en point, souffrant, avili.

Ours polaire

Je me rappelle des zoos où mes parents nous emmenaient, je cherchais l’ours pour lui parler, l’écouter, le réconforter. Puis j’ai grandi, j’ai oublié, j’ai fait semblant de grandir, j’ai fait semblant d’oublier.
Je me suis installé en Alsace en 1996 et, à l'aube de la quarantaine, j’ai repris le chemin de l’école. Un soir, après les cours, je me suis rendu au zoo de Mulhouse. Un ours polaire parcourant de long en large son bassin m’a profondément bouleversé. J’ai essayé de lui parler, deux-trois mots qui ont attiré son attention mais auxquels il n’a pas répondu. Je suis resté là, sans voix, pendant de longues minutes.
Au moment de partir, l’ours fou m’a dit : "Ton monde rejette les vieillards et les infirmes, les malades et les pauvres. Pourquoi veux-tu qu’il agisse autrement avec une bête dont il a fait fondre la banquise ?" (à suivre...)

Photos prises en 2007 au zoo de Mulhouse.

Voir ou revoir :
Grand-mère Bleue
Mes ancêtres sont des ours
A propos de Cousin Ours

jeudi 24 janvier 2013

Grand-mère Bleue

L’ours. A quatre pattes ou debout. Mon aïeul.
Bien sûr, au début, le moral en prend un coup. On se regarde dans la glace, on cherche les points communs et on ne trouve pas l’évidence. On pense à la Grand-Mère Bleue dont personne ne veut se souvenir, celle qu’on n’embrassait pas parce qu’elle piquait plus que son époux et qui avait un caractère de... chien. On se dit qu’elle devait avoir une tête d’ours ou un truc comme ça, enfin bref une entourloupe pareille ne pouvait venir que de son côté.

Grand-mère Bleue

Cela parait curieux de relier nos ancêtres ours à une femme réputée pour sa méchanceté mais il faut bien que ça vienne de quelque part !
La Grand-mère Bleue avait mauvais caractère. Mon grand-père qui l’a bien connue disait que c’est parce qu’elle avait perdu frères, fils et mari à la Grande Guerre. Mon père qui ne l’a pas connue du tout disait que c’était une saloperie. Bref, elle était celle dont la famille détient son ascendant ours. Ce n’est sans doute pas la réhabilitation dont elle aurait pu rêver mais je n’ai pas grand-chose d’autre à lui proposer, sinon lui dire qu’on a connu depuis plus mauvais caractère dans la famille.
Si on tient compte qu’elle n’a pas perdu frères, fils et mari pendant la Grande Guerre, une de mes cousines est reconnue plus méchante qu’elle ! Je ne sais pas vraiment à quoi ça tient, son père était un ours affable, sa mère une oursonne aimante... Petite, elle aimait comme nous le miel. En grandissant, son tempérament s’est gâté sans qu’on puisse comprendre pourquoi. Est-ce là l’œuvre d’un champignon toxique, d’une mauvaise rencontre avec un chasseur ou les blessures mal cicatrisées d’un piège du trappeur du bout de la rue ? Le mystère demeure... (à suivre...)

Voir ou revoir :
Mes ancêtres sont des ours
A propos de Cousin Ours

mercredi 23 janvier 2013

Mes ancêtres sont des ours

Il parait que l’Homme descend du singe. Depuis Charles Darwin, un grand nombre de scientifiques renommés l’ont démontré.
Pour ma part, je ne descends pas du singe. C’est un illustre inconnu, un voleur de cacahuètes auquel je n’adresse pas la parole. Mes ancêtres sont des ours. Que cela vous plaise ou non. Peu m’importe ce qu’en diront la Science, Yves Coppens, le Pape Benoit ou le Roi des Gitans. C’est ainsi !

Cousin Ours

Le singe est africain, fait des grimaces aux cotés de Tarzan, le pitre sur la sciure des pistes aux étoiles, dispute au clown les rires des enfants, bref c’est de la roupie de sansonnet. L’ours est de nos forêts, de nos montagnes, de nos cavernes, de nos chambres d’enfant, ce n’est pas rien !
Vos lointains parents sont probablement un auroch, un mammouth, un rhinocéros laineux, un rêne ou un cheval sauvage, tels que les ont peints Neandertal et ses compères sur les parois des cavernes. Ou un ours. Lorsqu’on cherche l’ours, on découvre ses empreintes, ses côtes et ses crottes dans les grottes préhistoriques mais pas la moindre trace du ouistiti. Ce n’est pas du racisme, une posture anti-immigré, c’est un constat.

L'Ours et le Lion

Si vous vous intéressez à la toponymie et l’étymologie, il vous faut peu de temps pour retrouver sur une carte de France la trace de l’ours ici ou là. Un couvent des Ursulines, le Pas de l’Ours, le Rocher de l’Ours, la Montagne de l’Ours, etc… Mais où sont les singes que la Science nous vante ? Où chercher la tanière du macaque, l’ordre monastique fondé par Saint Panzé ? Le singe n’est pas des nôtres, c’est entendu ! C’est l’ours que nous avons chassé de nos montagnes, ce n’est pas le mandrill qu’on tente de réintroduire dans les Pyrénées... (à suivre...)

Voir ou revoir :
A propos de Cousin Ours

lundi 21 janvier 2013

Cerf élaphe

Cerf élaphe

Je serais volontiers allé rendre visite aux cerfs et à Cousin Ours au Parc animalier de Sainte-Croix dans la brume et la neige si le verglas n'avait pas été de la partie !
Il ne me restait plus qu'à observer les oiseaux de la mangeoire. Le froid a poussé Merle et Gros-bec à rejoindre les habitués. Un Chardonneret - jamais vu auparavant - a fait une brève apparition. J'espère une meilleure lumière ces prochains jours pour les capter... En attendant, voici quelques portraits de cerfs photographiés fin septembre 2012 pendant le brame.

Cerf élaphe

Cerf élaphe

Cerf élaphe

Cerf élaphe

Cerf élaphe


Photos prises fin septembre 2012 au Parc animalier de Sainte-Croix.


Voir ou revoir :
Shishi Gami
Brame 2
Brame 1

dimanche 20 janvier 2013

Dimanche à l'abri

Elzear - Image de synthèse réalisée avec Vue 11 Infinte
    Terrains créés avec World Machine, effets spéciaux et correction des niveaux avec Photoshop

L'hiver est là. Froid, neige, glace. Je n'ai pas vraiment envie de quitter ma tanière !
C'est l'occasion de rêver aux paysages qui sommeillent en moi...

Les Spectres - Image de synthèse réalisée avec Vue 11 Infinte
    Correction des niveaux avec Photoshop

Solitaire - Image de synthèse réalisée avec Vue 11 Infinte
    Terrains créés avec World Machine, effets spéciaux et correction des niveaux avec Photoshop

Bon dimanche à tous :)

Voir ou revoir :
Badlands
Champignons
Rêves minéraux

vendredi 18 janvier 2013

Les Géants

Ardèche

J'avais quitté l'autoroute à Valence pour rejoindre l'Ardèche...
Sur la route qui rejoint Le Cheylard, je n'ai vu que lui. Un gros rocher comme un visage regardant la lune.
Il n'y avait pas encore de lune en ce début d'après-midi mais j'ai tout de suite compris que c'était son rôle, parler à la lune, comme dit la chanson.
Bien plus tard, je me suis demandé pourquoi j'avais fait cette association d'idées, un rocher, un visage, la lune. Je me suis dit que c'était peut-être une sorte d'esprit qui me l'avait suggéré, l'esprit de la petite rivière qui passe au pied de la montagne où veille le rocher. Cela ne m'a pas étonné mais je me suis dit qu'il ne fallait peut-être pas l'ébruiter sous peine de passer pour un farfelu.

Ardèche

Le lendemain, au cours d'une balade, j'ai aperçu ce cairn parmi d'autres cairns et cela m'a rassuré.
C'est réconfortant de parler aux cailloux, aux pierres, aux rochers. Parce qu'ils peuvent nous répondre, nous dire que l'homme est homme depuis qu'il leur parle, qu'il les dresse. C'est rassurant d'appartenir à une tribu de rêveurs qui parlent aux cailloux.

Ardèche

Cela m'a donné envie de saluer d'autres rochers, entrevus l'année précédente. Qui veillent, un peu bonhommes, un peu Bouddha, sur la vallée encaissée, assis dans le lit de la rivière bruyante.
Je leur ai parlé sans un mot, je les ai caressé sans les toucher... Ils m'ont raconté des histoires que seuls les ours peuvent comprendre, des histoires que je vous raconterai peut-être un jour...

Ardèche
Ardèche

Voir ou revoir :
Rochers d'Ardèche
Entre Joyeuse et Largentière

mercredi 16 janvier 2013

Couleurs

Aurore

Le ciel bas, la faible luminosité et le froid m'ont poussé à bouder la neige qui a recouvert les Vosges et la plaine du Rhin. J'ai préféré retrouver les couleurs du printemps, quelques papillons captés l'année dernière. J'ai peu d'acrobates en stock sur le disque dur - pas de chef-d'oeuvre oublié en tout cas - ayant privilégié les oiseaux de Camargue, les rochers cévenols et les libellules.
Avant d'y être contraint, j'offre aux nymphalides et aux piérides l'instant de gloire revendiqué dimanche par le héron...

Azuré

Azuré

Citron

Fadet

Citron

Voir ou revoir :
Primesautiers
Farfadets

mardi 15 janvier 2013

Badlands

City Lights - image de synthèse réalisée avec Vue Infinite

Un vaisseau silencieux file au dessus d'une ville du futur... Combien de fois ai-je déjà construit cette image ? Combien de nuits en ai-je rêvé ? Je ne sais pas pourquoi je fais ce rêve, j'ignore s'il a un sens. Il va de même pour les autres images qui sont des variations d'images déjà recréées.
Je n'invente rien, je rêve. Villes improbables, tropiques sans touristes, vallées perdues, cortège de rochers, montagnes caressées par le soleil du soir. Je n'invente rien, je rêve...

Contre-jour - image de synthèse réalisée avec Vue Infinite

Invaders - image de synthèse réalisée avec Vue Infinite

Badlands - image de synthèse réalisée avec Vue Infinite

Voir ou revoir :
La fin du monde est terminée
Ceux du dehors
Champignons

lundi 14 janvier 2013

Balade à St Guilhem-le-Désert

Saint-Guilhem-le-Désert

Invité l'été dernier à passer une semaine à La Grande Motte, je n'ai pas eu le temps de prendre un bain de mer !
Mes amis et moi avons parcouru l'arrière-pays, j'étais si heureux de leur faire découvrir les Cévennes comme France m'y avait guidé quelques mois plus tôt. Uzès, Cirque de Navacelles, Cirque de Mourèze, Lac du Salagou... et St Guilhem-le-Désert !
C'est l'un des plus beaux villages de France. Les boutiques où faire chauffer la Carte Bleue abondent. J'avoue ne pas être très friand de la foule et des lieux très touristiques mais je dois admettre que la balade ne manquait pas de charme...

Rue du bourg de Saint-Guilhem-le-Désert

Rue du bourg de Saint-Guilhem-le-Désert

Rue du bourg de Saint-Guilhem-le-Désert

Cloître du monastère

Église abbatiale

Saint-Guilhem-le-Désert

dimanche 13 janvier 2013

Boycott

Cygnes tuberculés

"Des chevreuils, des chevreuils par ici, des chevreuils en veux-tu en voilà, il y en a que pour eux !"
Mr Héron Cendré n'est pas content.
Il proteste, se plaint auprès de la Maison de la Nature que je l'ignore, que je le boude.
Il n'en est rien. Je saisis la vie telle qu'elle se présente sans souci de hiérarchie.

Mr Héron ne l'entend pas ainsi. Il a convaincu les cygnes de rallier sa cause et ils menacent le Directeur de la Réserve Naturelle d'un mouvement de grève inédit: "Pas de sujet Héron, pas de photos près du pont !"
Le brave homme, dépassé par ce boycott des photographes du dimanche et du pain rassis, m'a donc prié d'insérer quelques portraits afin de faire retomber la fièvre...

Héron cendré

Héron cendré

Héron cendré

Héron cendré

Héron cendré
Bon dimanche !

Voir ou revoir :
Le héron de Saint-Pierre
Le héron de la semaine