mercredi 30 avril 2014

Quadrimaculata

Libellule à quatre tâches (Libellula quadrimaculata) - 1

Un petit tour à l’étang du Beilenkopf où les libellules fauves fraichement émergées sèchent sous le ciel gris.
Je photographie les nombreuses exuvies qui fleurissent dans la végétation rivulaire. Le sol est meuble, je m’enfonce et je précipite la chute d’une libellule. Je me penche, la sauve de la noyade et la pose sur un roseau où elle pourra sécher : il s’agit d’une belle libellule à quatre tâches !

Libellule à quatre tâches (Libellula quadrimaculata) - 2

Libellule à quatre tâches (Libellula quadrimaculata) - 3

Libellule à quatre tâches (Libellula quadrimaculata) - 4

Libellule à quatre tâches (Libellula quadrimaculata) - 5

PS : Mon blog Philibellules est ré-ouvert, les libellules y seront toujours à l’honneur mais aussi la vie animale et végétale qui les entourent.

mardi 29 avril 2014

Orchis d’avril

Orchis militaire - 1

En Avril, les rives du Rhin accueillent les premières orchidées. Les orchis militaires précèdent les orchis pyramidaux, les ophrys abeille et ophrys bourdon.
Les travaux de la digue qui ont duré tout l’hiver dernier ne paraissent pas avoir altéré leur biotope. Elles sont déjà nombreuses à fleurir les talus et les remblais.

Orchis militaire - 2

Orchis militaire - 3

Orchis militaire - 4

Orchis militaire - 5

Orchis militaire - 6

Lire :
Les Orchidées sauvages
Alsace-Lorraine-Vosges
Hervé Parmentelat
Editions Place Stanislas
ISBN : 978-2-35578-081-3
(25€)

Voir ou revoir :
Orchidées du Rhin
Loin des zinzins

lundi 28 avril 2014

Visite de courtoisie

Cigogne

Pendant que je rédigeais le précédent billet Naissance d’une fée, une cigogne s’est invitée dans la prairie voisine pour déjeuner. Je n’ai eu qu’à me poster sur le balcon pour prendre quelques clichés. Servi à domicile… elle est pas belle la vie ?

Cigogne

Cigogne

dimanche 27 avril 2014

Naissance d’une fée

Je dédie ce billet à Valérie qui rêve d'observer une émergence...

Émergence - La larve

J’arrive vers 8h30 au Beilenkopf et toutes les sages-femmes sont déjà très occupées : le travail a commencé !
De part et d’autre de l’étang, les libellules sont en train d’émerger. Toutes ne sont pas au même stade mais j’ai encore raté le début du film ! J’inspecte la végétation rivulaire, je prends des repères et de nombreuses photos, je reviens sur mes pas. Je cherche à distinguer les larves des exuvies car je souhaite capter une émergence.
J’agrandis les vues de l’APN, je ne vois sur l’écran que des exuvies claires et vides, le dos perforé d’où pendent des soies...

Émergence - 2

Enfin, perchée sur un grand roseau, j’aperçois une larve sombre qui s’agite, comme secouée de soubresauts. Elle est proche, un peu dans l’ombre des saules mais accessible, j’ai les pieds au sec, voilà ma fée !

Émergence - 3

J’attends, j’attends et, de son dos fendu, apparaissent enfin deux gros yeux verdâtres. Quelques longues minutes plus tard, la tête passe. Puis le thorax. Les soies qui retiennent la larve à son exuvie et l’empêchent de tomber sont visibles. Le temps s’écoule sans que rien ne se passe, la libellule agite les pattes, sa tête sèche, son thorax s’épaissit.

Émergence - 4

Émergence - 5

Émergence - 6

Émergence - 7

Émergence - 8

Émergence - 9

C’est un moment délicat car l’insecte est très vulnérable. Il ne faut surtout pas l’aider, son corps mou ne résisterait pas à la pression des doigts, vous pourriez également endommager ses ailes et nuire à leur développement. De toute façon, elle n’aurait pas encore assez de force pour se maintenir perchée.

Émergence - 10

Émergence - 11

Émergence - 12

Je finis par m’asseoir dans l’herbe, il faut que l’abdomen durcisse pour que l’imago puisse s’extraire de l’exuvie. Le bourgeon des ailes apparait, j’ai juste le temps de me lever : très rapidement, la libellule, tête en bas jusqu’à présent, se redresse, rompt ses soies par sa seule force et se hisse sur le roseau.

Émergence - 13

Émergence - 14

Émergence - 15

Émergence - 16

Émergence - 17

Midi approche et je n’ai plus le temps de voir ses ailes se développer, son abdomen se colorer mais la ligne dorsale bien apparente me permet d’affirmer qu’il s’agit d’une fée caramel, une libellule fauve.
Je complète cette observation avec une photo d’une libellule fauve fraiche et pimpante telle que le deviendra ma fée...

Libellule fauve immature

samedi 26 avril 2014

Soir et matin

Lapin de Pâques

Les rencontres ont souvent lieu soir et matin quand l’agitation du monde n’a pas encore gagné la campagne ou quand elle s’estompe enfin.
Le lapin de Pâques est un petit lapin qui vit dans l’ancienne volière des cigognes. Je l’aperçois parfois en train de vérifier si l’herbe est plus verte hors de sa cage.

Chevreuils

Les chevreuils sont de paisibles habitués qui me regardent de loin, souvent bien placés pour admirer le coucher de soleil.

Lièvres

Les lièvres sont plutôt du matin, ils font quelques mètres, voient que je n’ai pas de fusil puis s’arrêtent.

Cygne tuberculé

Au lever du soleil sur le Rhin, le cygne, prince du fleuve, veut toujours être sur la photo…

Lièvre

Vanneau huppé

A mon retour, le lièvre monte la garde seul à quelques pas du vanneau huppé qui ne dort plus.
Plus loin, à l’orée d’un champ de colza, un chevreuil me suit du regard.

Chevreuil

Comme l’oie cendrée qui me salue chaque soir, la tête émergeant de l’herbe comme un périscope…

Oie cendrée

Bon week-end à tous !

vendredi 25 avril 2014

Fleurs d’aujourd’hui

Alliaire

J’aime beaucoup ces petites fleurs de talus qui ne demandent à personne l’autorisation de pousser. Il y a toujours dans un bureau qui sent la naphtaline un gugusse à qui ça déplait parce que son truc dans la vie est de donner des autorisations, des coups de tampons.
Quand le pollen de ces fleurs le fait éternuer, la nation est en péril ! Qui tamponnera s’il n’est plus là pour le faire ? Il n’hésite pas et envoie son armée de tracteurs envahir la Pologne les friches. Et tant pis s’il y a des orchidées protégées par la Convention de Genève dans la bande. Et tant pis si ces fleurs plaisent à tous ceux qui les regardent...

Brunelle

Cardamine des prés

Ortie blanche

Salsifis des prés

Voir ou revoir :
Stellaires
Ail des ours
Au gré du vent

jeudi 24 avril 2014

Fleurs d’hier

Anémones Sylvie

Le Printemps avance à grands pas, les fleurs se succèdent les unes aux autres, se côtoient, disparaissent, rejoignent le petit paradis des fleurs immortelles : mon disque dur ;-)
Pendant que les premières pluies s’annoncent, je les retrouve avec plaisir…

Anémone Sylvie

Cardamine des prés

Petite pervenche

Prunellier

Voir ou revoir :
L’or du Rhin
Liliacées d’avril
Fleurs du dimanche, fleurs du Rhin