mardi 31 mars 2015

La corneille du Rhin

Corneille

A l’embarcadère où les badauds nourrissent les cygnes, une corneille s’est posée. Elle cherche quelques miettes oubliées par les mouettes et les canards. Nullement impressionnée par mon APN, elle ne fuit pas. J’essaie de capter son regard sombre… pas facile !

Corneille

Corneille

24 commentaires:

  1. Pas farouche le bestiau ! Voire même une teinte d'arrogance ...
    Même cris pénibles que les cousines de l'intérieur ou accent local ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle ne pousse aucun cri ici. Une solitaire qui n'a aucun congénère à prévenir ?
      Bonne journée Daniel.

      Supprimer
  2. Très joli face à face ! Et la capture de l’œil noir est réussie.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Je ne savais pas que les corneilles étaient si peu farouches -et je crois que je les confonds avec les choucas , il faut que je regarde cela de plus près ..
    Je découvre tes hérons d'hier et j'aime bien leur petit air de dignité outragée !
    Amitiés .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plupart des corvidés vivent en compagnies et demeurent farouches.
      Bonne journée Sophie.

      Supprimer
  4. Très très belles photos pour un oiseau magnifique et pas assez observé je crois.
    Merci Philippe.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'observe souvent corneilles et corbeaux depuis ma fenêtre de cuisine mais dès que je pointe mon APN le guetteur de service alerte toute la compagnie ! ;-)
      Bonne journée Pascale.

      Supprimer
  5. BONJOUR PHIL et bien elle est belle mais elle ne m'inspire pas confiance rire
    TES photos sont parfaites. ELLE s'est passée de la cire on dirait!!!! bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui France, elle brille, elle est surement toute neuve ! ;-)
      Bonne journée.

      Supprimer
  6. Bonjour Philippe,
    Des corneilles l'on en voyait beaucoup au Québec. Elles étaient grosses comme des poules et l'on disait toujours : "les corneilles sont là, le printemps s'en vient"
    En France je n'ai vu que des corbeaux beaucoup plus petits.
    Tes photos sont très belles, lumineuses et nettes. Quel bec dis moi !
    Bonne fin de journée. Bises

    RépondreSupprimer
  7. les corvidés sont de beaux oiseaux sur lesquels on s'attarde que trop peu hélas
    bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  8. Tu as bien réussi à avoir son oeil, pas facile noir sur noir. Bonne soirée Philippe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Caroline, je n'ai pas réussi à obtenir sa paupière bleue entièrement fermée.

      Supprimer
  9. pas l'air commode la cocotte ........on dirait bien qu'elle t'a a l'oeil .............bonne soirée Philippe - Cécile

    RépondreSupprimer
  10. Un volatile impressionnant... et passionnant. Depuis 25 ans, nous voyons les parents corneilles habitant la haie de chênes en bout de lotissement s'aimer passionnément, élever leurs petits avec amour, les chasser de leur territoire avec sévérité l'automne venu, organiser des grands rassemblements, chasser les milans, jouer à la marelle avec les chats (!!!) qui le veulent bien,(si,si), manger le silicone de la verrière de la maison et arpenter le toit dès la première lueur du jour... Une présence!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'étais môme, une corneille nous accompagnait sur le chemin de l'école et jouait à nous frôler ou piquer sur nous... Cela a duré des années.
      Merci Gine pour ton témoignage, bonne journée.

      Supprimer
  11. Salut Phil
    La première est magnifique !
    Bravo

    RépondreSupprimer
  12. Pour un oiseau d'ordinaire farouche, c'est une belle prise ! L'oiseau posé sur ces pierres dorées par la lumière offre un joli contraste très agréable à l'oeil ; coup de coeur pour le premier portrait : bravo Philippe !

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !