jeudi 30 avril 2015

Sauvageonnes

Anthyllide vulnéraire

Lotiers, polygales, renoncules et marguerites se partagent désormais les rives du Rhin. L’orchis militaire va bientôt pointer, suivi de l’orchis pyramidal. Des fleurs, encore des fleurs ! Car les butineurs semblent absents. Où sont passés les papillons ?

Lotier corniculé

Marguerites

Lotier corniculé et renoncules

Polygales

30 commentaires:

  1. Peut-être que la fraîcheur du matin les empêche de s'envoler?
    A part de piérides, je ne vois pas grand chose non plus!
    Toutes ces fleurs sont aussi communes chez moi, mais je ne me lasse pas de les admirer! Pour le moment, tout est encore en boutons, mais pour moi, c'est déjà fort intéressant...
    J'aime beaucoup les deux premières!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gine, je crois que j'ai assez de doigts pour compter les papillons que j'ai aperçu depuis le début de saison, désolant !
      Bon week-end.

      Supprimer
  2. De jolies sauvageonnes et de superbes fonds avec courte profondeur de champ.
    J'aime beaucoup.
    Bonne fin de journée Philippe

    RépondreSupprimer
  3. Sauvageonnes mais jolies et délicates - j'ai lu il y a quelques temps que les papillons disparaissaient.......... comme tant d'autres............ quel dommage ! quelle tristesse - merci Philippe pour ces très belles photos. Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que les fleurs sont boudées cette année !
      Bon week-end Cécile.

      Supprimer
  4. Je les aime es sauvageonnes...
    Merci du partage Philippe

    RépondreSupprimer
  5. Hélas les papillons tout comme les abeilles ne sortent guère en ce moment ..
    superbes macros

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Phil
    Le duo renoncules lotiers est fantastiques, je me régale.
    Les papillons sont là, mais se cachent dès qu'il y a une averse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici ils se cachent même par beau temps !
      Bon week-end Nathalie.

      Supprimer
  7. J'aime toutes ces sauvageonnes ! Les papillons se font effectivement rares pour l'instant (((
    Très BON WE Philippe : bises

    RépondreSupprimer
  8. Les papillons vont arriver, Philippe, il y en avait tout plein près de chez moi ce matin. :-)
    Merci pour toutes ces belles photos.
    Bon week-end à toi, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les attends de pied ferme ! Merci beaucoup Françoise, bises.

      Supprimer
  9. Jolies jolies ces fleurs printanières, c'est tellement beau toutes ces couleurs.
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. Mon regard s'arrête sur la première, superbe!

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Philippe,
    Je suis de l'avis de Nathalie Santa Maria, les papillons sont là, cachés et ne demandent qu'à sortir au premier rayon de soleil. Les fleurs elles, sont à leur aise, à chaque sortie, une nouvelle prend la pose, je me régale de tes photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marie-Christine, je vois quelques papillons mais ils semblent plus préoccupés à trouver leur partenaire et butinent rarement.

      Supprimer
  12. Bonjour Philippe,
    elles sont belles tes sauvageonnes on ne peut s'en lasser. Bon Premier Mai. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elisa, c'était un 1er Mai très très très humide, bon week-end.

      Supprimer
  13. De belles couleurs, surtout du jaune qui attire les insectes.Il faut espérer que ce n'est qu'un retard , nous sommes encore en début de saison. Chez nous, dans le jardin , tout semble " normal", j'ai vu avec plaisir ma première belle dame!
    Bonne fin de semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Lucie, je suis sans doute trop impatient.
      Bon week-end.

      Supprimer
  14. dans la macro,ce que j'adore comme trois de tes clichés de cette série,c'est la mise au point sur un sujet avec un arrière en mouvement et flou...

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Philippe,
    avec le déluge sur la Savoie les papillons ne sont pas à la fête...
    Surtout, ils sont en préparation intensive sur leurs plantes hôtes préférées : observation de jardinier attentif à l'appui !
    Mon jardin est depuis peu Refuge LPO, il est aussi, sans appellation officielle, "refuge à chenilles", donc producteur de papillons : la raréfaction n'est pas une fatalité, j'y travaille... Sous l’œil sceptique des voisins étonnés devant ma jungle organisée !!
    Pendant ce temps, je discute avec mes plantes, mes chenilles...et demain mes papillons, que je partage volontiers avec le voisinage...
    Les miens n'iront pas jusqu'en Alsace...
    Patience, Philippe !
    Amicalement, RV

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La patience, oui, elle me fait parfois défaut ! ;-)
      J'aimerais photographier, de temps en temps, autre chose que des fleurs et pour l'instant c'est la disette.
      Bon week-end Hervé.

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !