samedi 2 mai 2015

Prairies

Cardamine des prés

Puisqu’il le faut
Entraînons-nous à mourir
À l’ombre des fleurs.

Kobayashi Issa

Potentille rampante

Pissenlits

Anthyllide vulnéraire

Rhinante

Oeillet des Chartreux

24 commentaires:

  1. Ca me touche ces mots! Je vais y penser souvent - avec plaisir, avec dérision, et peut-être avec sérénité!
    Une illustration à la hauteur du propos, comme toujours!
    Merci, et bon weekend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut prendre ce haïku avec un peu de recul et d'humour.
      Bon week-end Gine.

      Supprimer
  2. Superbes photos et belle poésie de Kobayashi Issa qui ne me laisse pas indifférente, j'adore.
    Bon we Philippe.

    RépondreSupprimer
  3. Encore une très belle série florale Philippe.
    La première est une petite merveille.
    Tu as du talent pour les mettre en valeur et jouer avec les effets de lumière et de profondeur de champ.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Pascale, j'attends encore les papillons... mais ils sont sans doute plus au Sud ou dans un pays chaud ! ;-)
      Bon week-end.

      Supprimer
  4. Tu as du passer un bon moment à l'ombre de ces fleurs, tu nous y as entrainés sans la difficulté de se relever. Bon week end Philippe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles méritent bien qu'on se prosterne quelques secondes à leur pied, non ? Je ne pense pas à mon arthrose dans ces petits moments de bonheur...
      Bon week-end Eric.

      Supprimer
  5. de très jolies photos ! les prairies sont fleuries, c'est magnifique !

    RépondreSupprimer
  6. A l'ombre des fleurs je veux bien , quant à la proposition, j'attendrai encore un peu si tu le permets ..
    bon samedi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas le prendre au pied de la lettre.
      Bonne soirée Framboise.

      Supprimer
  7. Fleurs sauvages comme on ne les voit pas souvent, merci de nous les présenter par ces magnifiques photos.
    Bonne fin de journée.
    Bernard

    RépondreSupprimer
  8. Quelle merveilleuse série... J'AIMEEEEE Quant à mourir puisque de toute façon on ne peut y échapper, tant vaut il que ce soit près des fleurs...
    Merci Philippe

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Philippe,

    Magnifique ce jeu de flares sur la première photo!!! j'aime aussi beaucoup la map de la dernière.

    Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  10. bonsoir Philippe - cette série florale me laisse pantoise ........... je les aime toutes - quel talent tu as !! bon dimanche et à bientôt -Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureux qu'elles te plaisent, bonne soirée Cécile.

      Supprimer
  11. J'arrive seulement, tu as eu un joli succès bien mérité pour tes photos, avec la poésie en prime, c'est encore plus émouvant, bravo

    RépondreSupprimer
  12. Une bien belle citation !!!! qui peut nous faire regarder les fleurs d'une autre manière .
    Tes photos sont absolument splendides Philippe !
    Tu réussis tes bokehs de manière poétique et tout en douceur . C'est vraiment très très beau .
    Merci

    bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Cri, les fleurs égaient mon quotidien, elles méritent que je les bichonne.
      Bonne soirée.

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !