mercredi 7 juillet 2010

Papillons du soir


Jusqu'à présent, mes coins à papillons avaient été épargnés par les faucheuses mécaniques. J'en ai largement profité. Lundi, les rois de la fauche ont ratiboisé mes talus secrets et je n'ai plus rien à me mettre sous l'objectif. Mes petits jardiniers se font rares.
Toute cette herbe folle gênait les cyclistes qui déambulent comme s'ils disputaient un critérium, les pêcheurs qui guettent Jonas dans sa baleine et tous ces gars dans leurs bureaux climatisés qui aiment la nature lorsqu'elle ressemble au gazon. Qu'ils se rassurent, il n'y a plus rien à voir !
Je leur souhaite de bons coups de soleil, ils ne méritent rien d'autre...

8 commentaires:

  1. Ben je sais plus ou je suis avec ces blogs c'est quoi comme papillon le premier
    puis sur ta deuxieme photo ils sont deux amis comme toi et moi j'adore

    RépondreSupprimer
  2. @Flo : Le premier papillon est un demi-deuil, très populaire en ce moment :)

    RépondreSupprimer
  3. Le demi-deuil est magnifique et honte à ceux qui t'enlèvent tes sujets de prédilection!!

    RépondreSupprimer
  4. Tu as raison pk ne pas laisser tranquille notre si belle nature je ne peux le comprendre mais que faire! Si je pouvais faire quelque chose je le ferai de suite.
    Et pour les coureurs pas de creme solaire que non.
    Merci ces photos sont encore belle et à ton image tu vois je viens me calmer chez toi car cet acident et le reste je n'arrive plus à gerer
    Bisou ♠

    RépondreSupprimer
  5. Très jolies tes photos ! De mon côté, j'essaye de profiter un max de mon petit éden ; là aussi il y aura ds peu de temps du changement. Une clôture électrique où le bétail rasera tout, comme chaque année pour faire propre ; pourtant j'ai appris que ce site était protègé !!! Un entretien hivernal serait plus adapté, mais voilà !

    RépondreSupprimer
  6. je suis chez flo avant d'aller à la piscine je te dis bonjour encore des bestioles et bien tu peux j'adore

    RépondreSupprimer
  7. je comprends ta colére , et m'y joins
    , c'est trop souvent que je découvre une belle prairie , et que quelques jour suivant tout heureux d'y retourner , j'arrive et découvre un champs rasé , quand c'est seulement fauché encore je comprends car le foin est vital , mais quand c'est broyé et mouliné la ça me fout en rogne ...

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !