vendredi 13 août 2010

A quelques pas de l'étang


La brume du petit matin s'insinue, s'écoule entre les arbres. Je reprends mon souffle, aucun spectre ne surgira du chœur sombre des saules. Les corneilles semblent se répondre de cime en cime. Peut-être n'est ce que le vent qui joue, résonne comme un écho. A quelques pas de l'étang, les fleurs de la prairie dodelinent doucement.
Un son. Attire mon regard. A vive allure, une masse déboule sans vouloir s'arrêter. Un papillon passe à quelques mètres de moi, disparait. Puis, peu à peu, le silence se peuple du chant des oiseaux...

2 commentaires:

  1. Ils sont touchants, tes petits bijoux bleus, dans le soleil rasant!
    Toujours une ambiance saisissante, chez toi!
    Bonne journée, Phil!

    RépondreSupprimer
  2. Quelle magnifiques photos. Très reposantes !
    A bientôt

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !