samedi 30 juillet 2011

Dernières nouvelles du monde




La brume a envahi la digue et la foret proche.
Une péniche sans un bruit glisse sur le Rhin.
Il faut un peu de temps pour oublier le vacarme du pont plus loin.

Une détonation retentit, avale le tintamarre.
L'aile du canard fouette l'air.
Un oiseau frappe la surface du vieux fleuve et ricoche.

Le soleil apparait.
Dans la brume épaisse les boeufs ruminent.
Un renard traverse la route et rejoint son terrier.
Il ramène du monde des hommes les dernières nouvelles.
Les 80 ans des vieux du bout de la rue.
Leurs noces d'or qu'on a fêtées.
Le cousin toujours fâché qui n'est pas venu.
La filleule hospitalisée.
Le chien qui gueulait de trouille.
Les géraniums à la triste mine.
Les bagarres des oiseaux dans la haie.
Le chat trop vieux pour chasser les souris.
Les cors qui déformaient les chaussures de cérémonie.
Les cloches de l'église.
Le noeud à l'estomac.
Les larmes, l'émotion.
Le discours du beau-frère tout rouge au nez violacé.
Les chaussettes dépareillées de Monsieur le Maire.
La chanson des petites, l'air espiègle de la grande revenue pour l'occasion.
Les jeans troués des garçons concentrés sur leur console.
La photo des vieux époux aux yeux rouges.
Les fleurs, les cadeaux. Trop de cadeaux.
Les billets pour la croisière sur le Rhin.

La brume a envahi la digue et la foret proche.
Une péniche sans un bruit glisse sur le Rhin.
Il faut un peu de temps pour oublier le vacarme du pont plus loin.

8 commentaires:

  1. Eh là, Darth!
    Peut-être qu'ailleurs... tu seras plus serein?...
    On voit le verre toujours à moitié...
    On peut aussi le voir à moité plein!
    Dans tes tags, je vois humour et humeur, mais l'humour... je le cherche!
    Le soleil revient, le rire des enfants va raisonner pendant leurs vacances, les oiseaux chantent, leurs jeunes apprennent la vie, les fleurs sont épanouies, tant de belles photos à faire partout!
    Quoi de plus merveilleux que les papillons qui butinent toutes les jolies sauvages?
    Cheer up! You've got friends...
    Mes amitiés et à bientôt!

    RépondreSupprimer
  2. PHILbonjour

    ET prendre le temps de rire aussi
    et de profiter .
    Oublier cette brume et continuer de regarder la foret.
    Redécouvrir les arbres et pouvoir leur parler aussi.
    ILS sont là dans la nature donc oui observer et profiter.
    (DU vert et tout sera clair)
    Et enfin retrouver le silence.
    Demain le soleil reviendra la joie aussi sera là*
    Peut être regarder un peu plus loin et y découvrir un monde fleuri un monde sans ennuis des plantes qui rient.
    Très beau texte PHIL BRAVO Passe une belle aprés-midi

    RépondreSupprimer
  3. ça existe toujours un Mr le Maire aux chaussettes dépareillées? ;)
    A chaque ligne je voyais les images comme si j'y étais. Tu as du style l'ami... à quand la 1° édition?

    RépondreSupprimer
  4. Jolie chronique, qui m'a bien fait rire, par la justesse du trait ! Merci et bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  5. On s'y croirait, rien n'y manque !
    Tu écris bien, Philippe. Non seulement tu es habile en photo, mais tu l'es aussi en écriture ! :-)
    Je pars demain, mais dès que j'aurai un ordinateur sous la main, je viendrai faire un petit tour sur le net.
    Belle fin de soirée à toi, et à bientôt. Prends soin de toi.

    RépondreSupprimer
  6. Wouah... ces paysages sont tout simplement magnifiques ! Bravo !

    RépondreSupprimer
  7. De très belles ambiances Philippe ; j'aime !

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !