jeudi 6 juin 2013

6 juin

Lever du soleil sur le Rhin

Hier, je suis allé voir le soleil se lever sur le Rhin.
Les vagues du fleuve, l'écume, le reflet changeant du soleil...
Elle aurait aimé.
Peut-être aurait-elle laissé l'empreinte de son pied dans le sable humide.

Le Rhin

Le Rhin

L'empreinte du Rhin

Elle est partie le 6 juin 1991. A l’hôpital. En croquant une pomme. Comme Blanche-Neige.
Je n’étais pas allé la visiter là-bas quand elle est tombée malade. Je le regrette encore.
Elle était douce et gentille.
Je ne suis jamais allé fleurir sa tombe. Parce que j'en suis toujours incapable.
Elle aurait aimé mes coquelicots.
Grand-Mère.

Coquelicots

Voir ou revoir :
Grand-Mère, 50 mgr

35 commentaires:

  1. Jolie série, et des mots pleins de tendresse et d'amour.
    Bise et bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Ton billet est touchant et fait bien plus qu'une visite au cimetière.

    RépondreSupprimer
  3. Bel ode à ce fleuve magnifique qu'est le Rhin. Quand j'en vois des photos je pense toujours à Wagner et son "Or du Rhin", qui conviendrait tout à fait sur tes images. Quant à ce beau coquelicot en hommage à "grand'mère", une des miennes est partie en 1985 et je n'ai jamais pu aller sur sa tombe non plus. J'ai pour excuse la distance car elle est à 600 kms de chez moi mais je crois qu'en fait je ne peux pas, tout simplement. Pour moi elle est toujours là et pas sous une pierre tombale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta dernière phrase résume parfaitement ma pensée, merci Marie :)

      Supprimer
  4. Phil bonjour je suis triste en lisant tes mots tu me fais rire en général
    Mais là je reste muette et admirative devant ton texte et tes photos
    en juin j'ai aussi des souvenirs et j'essaye de ne pas trop y penser
    tes photos sont très belles PHIL
    et ce coquelicot seul et si beau*
    OUI elle aurait adoré voir et admirer ces coquelicots et tes photos PHIL
    PASSE une belle journée

    RépondreSupprimer
  5. Quelques mots avec humilité et tant de tendresse.

    RépondreSupprimer
  6. je suis certaine que où qu'elle soit elle te voit Philippe et elle doit être heureuse d'avoir un petit fils comme toi ! bonne journée et merci pour ces magnifiques photos j'aime beaucoup l'avant dernière !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Philippe,

    J'ai toujours du mal avec de tels textes qui me touchent énormément.
    Tes photos sont magnifiques et elle aurait apprécié les voir.
    Bien à toi
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Floralie :)
      Tu n'es pas obligée de commenter si tu te sens gênée, je n'exige rien de tel. Merci :)

      Supprimer
  8. Philippe bonjour!
    J' aime tes très féeriques photos de Rhin.
    Il est calm et douce dans tes photos et pas comme les grandes rivières avec la crue chez moi cette semaine.
    Ton texte est très triste mais aussi un petit poème pour ta douce grand-mère.
    Tu as un grand cœur et tu sais elle est toujours chez toi dans ta cœur et tes pensées!
    C' est la seule chose qui compte!
    Je te souhaite une belle journée Philippe!
    Bisou

    RépondreSupprimer
  9. Beaucoup d'émotion en te lisant...
    Tes photos sont très belles et empreintes de délicatesse Merci Philippe. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  10. Les larmes qui ne coulent pas, Philippe, je connais… Moi-même, à l'enterrement de mes parents, puis de mon frère, je n'ai pas pu verser de larmes, ou si peu. Et pourtant, la douleur était là. Les larmes qui ne coulent pas ne sont pas forcément synonymes d'indifférence. Quant aux visites au cimetière, je m'y rends que très rarement, car ce n'est pas là-bas que je les retrouve. Je les retrouve dans les souvenirs que j'ai avec eux, dans les paysages, dans la musique, ou juste un souffle qui passe. Alors je comprends bien ce que tu dis, Philippe. Et puis, tu sais, nous avons toujours des regrets de ne pas avoir fait ceci, ou cela, mais je suis sûre que ta grand-mère te sourit et sourit de tes mots, car ceux-ci sont infiniment beaux et touchants, tout comme tes photos.
    Belle journée à toi, Philippe. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Françoise :) Je suis désolé de raviver tes souvenirs, je pense en permanence aux êtres que j'ai aimé, que j'aime encore, vivants et morts, ils me manquent...

      Supprimer
    2. Ne sois pas désolé, Philippe, parler de mes souvenirs est une façon de partager avec toi :-)
      Bel après-midi ensoleillé.

      Supprimer
  11. HIHIHIHIH je vais bientôt ouvrir ma crêperie rire

    RépondreSupprimer
  12. c'est un oiseau sur ta première photo PHIL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bouée Flo, pour empêcher les péniches d'aller vers le barrage hydro-électrique.

      Supprimer
  13. Je les aime toutes ; chaque photo est émotion ! La beauté de ton coeur...
    Bises Philippe

    RépondreSupprimer
  14. Elle est vivante au fond de ton coeur, Philippe. La tendresse partagée ne meurt pas, elle passe outre les maladresses que nous faisons tous. Tes magnifiques images sont une déclaration d'amour à ta grand-mère !

    RépondreSupprimer
  15. Tes coquelicots sont superbes, je ne peux pas aller sur la tombe de ma grand-mère, mais elle est toujours là, comme la tienne j'en suis sûre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Nathalie, elle est toujours présente, je n'en doute pas.

      Supprimer
  16. Un bel hommage rendu à une grand mère qui ne peut que le recevoir, là où elle est...

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !