dimanche 31 mars 2013

Lumières de Pâques

Anémones des bois

Peut-être avez-vous le nez dans l'herbe à la recherche d'oeufs en chocolat ? Comme vous je suis accroupi pour savourer les premières fleurs du printemps, anémones en lisière de foret, crocus près des jardins...
Bon dimanche à tous !

Anémone des bois

Anémones des bois

Crocus

Crocus

Crocus

Crocus

Voir ou revoir :
Le Printemps, enfin !

samedi 30 mars 2013

Le peuple de l'herbe

Grive litorne

Un collègue de travail m'appelle : près de chez lui, des oiseaux au dos sombre et au ventre blanc sont dans les prés. J'accours, il se met à pleuvoir, je ne vois rien. Je reviens deux jours plus tard, je ne vois que des grives. Je m'allonge dans le talus, les voitures klaxonnent, je m'en moque : les vanneaux sont là ! Assez éloignés mais c'est difficile de se cacher en plaine...

Vanneau huppé et grive litorne

Vanneau huppé

Vanneau huppé

Vanneau huppé

Vanneau huppé

vendredi 29 mars 2013

Le Printemps, enfin !

Scille à deux feuilles

Où sont la ficaire, l'anémone sylve, la violette et la cardamine ? Mystère et boule de gomme !
Sur un petit talus ensoleillé en bordure de foret, je n'ai vu que ce petit tapis bleu. Je n'étais pas seul, les abeilles étaient déjà fort occupées...

Scille à deux feuilles

Scille à deux feuilles

Scille à deux feuilles

Scille à deux feuilles

Scille à deux feuilles

Abeille butinant une scille à deux feuilles

Voir ou revoir :
Fleurs de prunellier
C'est le printemps!

jeudi 28 mars 2013

Balade en Vercors 1

Vercors - Diois

Que faire lorsque le printemps est en retard ?
Poursuivre le tri des photos, classer, recadrer, rêver d'une balade au pied du Vercors, dans le Diois, poursuivre jusqu'au Cirque d'Archiane où je ne suis pas encore allé, petit paradis des orchidées que j'arpenterai lorsque je serai lassé de la Camargue où je dois me rendre la semaine prochaine.
Comme l'Ardèche proche ou les Cévennes, le Vercors est un rêve minéral où je déambule le nez en l'air, badaud, émerveillé...

Vercors - Diois

Vercors - Diois

Vercors - Diois

Vercors - Diois

Vercors - Diois

Vercors - Sucettes de Borne

Vercors - Cirque d'Archiane

Voir ou revoir :
Vercors, Col du Rousset
Vercors, balade en Diois 3

mercredi 27 mars 2013

La loi, c'est la loi # 2703

Grand Cormoran

En allant compter les cigognes de la peupleraie, j'ai surpris un Grand Cormoran à l'étang proche. Comme il n'avait pas sa carte de pêche à la mouche, je l'ai prié de quitter les lieux sans tarder !

Grand Cormoran

Grand Cormoran

Voir ou revoir :
Le Grand Cormoran démissionne
Le Grand Cormoran

mardi 26 mars 2013

Balade dans les Cévennes 2

Sur la route de Saint-Jean du Gard

Je ne remercierai jamais assez France de m'avoir fait découvrir les Cévennes dont la famille de son père est originaire. Chaque balade est l'occasion de m'immerger dans un monde minéral mais aussi de découvrir des villages pleins de charme...

Sur la route de Saint-Jean du Gard

A Saint-Jean du Gard

Sur la route de Florac

Mante religieuse

Sur la route de Florac

Chaos de Nîmes-le-vieux

Chaos de Nîmes-le-vieux

Chaos de Nîmes-le-vieux

Sur la route du retour

Sur la route du retour

Voir ou revoir :
Balade en Cévennes
Le Chaos de Nîmes-le-vieux

lundi 25 mars 2013

Sous mes fenêtres

Faucon crécerelle

J'ai passé l'après-midi de dimanche à observer ce faucon crécerelle depuis mes fenêtres. Les habitués de la mangeoire ne semblaient pas redouter sa présence. J'aurais aimé capter comment il fondait sur ses proies tapies dans l'herbe mais il était toujours trop rapide pour moi !

Faucon crécerelle

Faucon crécerelle

Voir ou revoir :
La buse de 10 h 10
L'oiseau

dimanche 24 mars 2013

Michel est parti


Michel est parti. Il avait 71 ans.
Il est l’un des jeunes frères de mon père. Il vivait près de Manosque depuis une quarantaine d’années. Professeur, amateur de jazz, poète, peintre, céramiste. Le fils rebelle qui a refusé la guerre d’Algérie, le fils prodigue devenu artiste.
C’est assez curieux d’évoquer la mémoire d’un homme qu’on n’a pas connu. Un homme de la famille qui était le grand absent, celui dont on ne parlait pas mais auxquels mes grands-parents vouaient une admiration sans limite.
Au grenier, sa chambre de jeune homme, lumineuse, qu’il avait peinte avec des motifs et des fresques qui rappelaient les pochettes des disques de jazz des années 40-50, est restée intacte, inviolée jusqu’à la disparition de ma grand-mère.
Un peu partout, ses céramiques. Quelques peintures ornaient les murs d’une maison sans décoration. Ses recueils de poésie étaient précieusement conservés. Malgré les apparences, il y avait une forme de pudeur, de silence.


Un clair matin
Au saut du lit
Sur le chemin
Devant la vigne

Un soleil gai
Dans le ciel bleu
Sur la campagne
Devant la vigne

Un olivier tout frémissant
Sous le mistral
Sur la colline
Devant la vigne

Un coeur tout frais
Des yeux rieurs
L'esprit léger
Devant la vigne.

Michel Bullot - Provence - poème extrait du recueil Cherche, cherche le soleil (Les Cahiers de l'Arbre, 1973)


Michel est parti. Cancer du pancréas. Quand on est diabétique comme je le suis, on ne peut s’empêcher de penser à soi, de voir ce qui m’attend au bout du chemin. Il est parti quelques semaines après avoir été diagnostiqué. J’espère qu’il n’a pas souffert, j’espère que je ne souffrirai pas…
Il était mon parrain. Cela ne voulait pas dire grand-chose pour lui et ça a fini par ne plus rien signifier pour moi.  Tout môme, j’ai bu le contenu du verre où il entreposait ses pinceaux. Essence de térébenthine, hôpital, lavage d’estomac, je ne me souviens plus des moments qui ont précédé l’événement, j’ai perdu tout espoir de me rappeler sous hypnose les vies d’avant. Quand j’étais scribe à la cour du pharaon Thoutmosis III, quand je gardais des chèvres dans les contreforts du Kazakhstan, quand je jetais des pierres aux Arcturiens venus piller nos réserves de schmoun…
J’ai peu de souvenirs de nos rencontres. Il était bienveillant, distant, là sans y être. Il faut avouer que les circonstances ne s’y prêtaient guère, personne n’avait envie de rigoler quand on a enterré Grand-père et l’ambiance n’était pas plus joyeuse quand Grand-mère est partie.

Michel est parti. Mon père me l’a annoncé au téléphone. Je me suis demandé ce que cela lui faisait de voir sa fratrie s’éteindre, Jacques, Germaine, Michel… Il ne m’a jamais beaucoup parlé de lui. Ils ne se parlaient plus sans jamais s’être fâchés, c’est assez banal.
Comme il n’évoque jamais ses autres frères et sœurs, je suppose qu’il n’a jamais cessé de l’aimer. A sa manière, à la manière de Grand-Père qui n’exprimait pas ses sentiments mais montrait tous les jours son attachement, sans mots, par un regard.

Michel est parti. Il avait 71 ans. Il portait le prénom de l’oncle adoré de Grand-mère.
Michel était mon oncle et je ne sais rien de lui.

jeudi 21 mars 2013

La prise d'Akbakar

Grand-Père était soupe au lait. Ses colères étaient terribles mais ne duraient pas. Cependant, il vouait une haine tenace à l'égard du duché d'Akbakar et le temps n'apaisait pas cette colère. Aussi, après un conseil de famille houleux, nous décidâmes d'envahir nos voisins.

Ce n'était pas une mince affaire : la demeure ducale était située sur une ile et nous n'étions pas marins ! Nous avions d'autres obstacles à surmonter : nous ne possédions aucun navire de guerre, nous ne savions pas nous battre et surtout nous n'étions pas motivés.
Oncle Jacques qui trainait la jambe depuis qu'un requin y avait gouté pendant le siège de l'Amiral n'était pas le plus ardent. Seul Oncle Robert qui fut charbonnier dans sa jeunesse manifesta de l'enthousiasme et c'est sous sa férule que tantes et cousines, que l'Amiral avait renvoyées après le paiement de la rançon, entreprirent l'abattage des arbres nécessaires à la construction des navires pendant que pères et fils apprenaient le maniement des armes.
Lorsque les navires furent prêts, les hommes durent apprendre la navigation. Il ne s'agissait en vérité que de passer d'une rive à l'autre mais nous savions à peine caboter. Je fus chargé de trouver au coeur de la Très Grande Bibliothèque du Petit Flahut le manuel adéquat. La recherche prit un certain temps, l'apprentissage des termes et des us de la marine en prit davantage. Et quand tous furent enfin prêts, Grand-Père ne l'était plus, sa colère éteinte à tout jamais.
Nos oncles réunirent le Grand Conseil au grand complet et au terme duquel il fut décidé : petit 1, une semaine de deuil, petit 2, des funérailles grandioses, petit 3, un partage équitable des titres et des charges du royaume, petit 4, les petits-enfants du monarque iraient envahir le duché d'Akbakar.

La prise d'Akbakar (peinture d'époque) - Image de synthèse réalisée avec Vue 11 Infinite et Photoshop CS6

Nous levâmes l'ancre un soir de février, pendant la diffusion des "Jeux de 20 heures" afin d'éviter les effusions de nos parents. Le navire de Cousin Patrick, que son avarice légendaire avait convaincu d'économiser sur le calfat, coula dans la rade. Cependant, il rata la fin de l'émission mais pas la grippe.
Partir à la nuit tombée n'avait pas été une bonne idée : piètres marins, nous avons eu toutes les peines du monde à nous diriger dans l'obscurité. Aucune lueur n'émanait du palais, nous n'avions pas de repère pour nous diriger. A l'aube, nous abordâmes le palais ducal. Il n'était pas défendu et nous avons rapidement pris position face à la lourde porte où trônait un petit panneau : "Musée d'Akbakar fermeture hebdomadaire". On était mardi.

Voir ou revoir :
La vie de château

mercredi 20 mars 2013

Petite boule de plumes

Mésange bleue

Cette petite boule de plumes est apparue dimanche près de la mangeoire. Son attitude m'a intrigué. La mésange semblait ne pas voir, tournait la tête en tous sens comme pour mieux entendre ses congénères. Sur l'écran de contrôle de l'APN, je distinguais mal ses yeux. Était-elle malade, victime de parasites ?

Mésange bleue

Mésange bleue

Je la pensais condamnée mais la vie est pleine de surprises : je l'ai retrouvée dans la mangeoire mardi midi ! Elle se nourrissait difficilement, passant davantage de temps à écouter les cris des autres oiseaux, tournant toujours la tête en tous sens...

Mésange bleue

Mésange bleue

Mésange bleue

Voir ou revoir :
Les visiteurs du soir
Mésange bleue