dimanche 23 février 2014

Un soir

Empli
de ténèbres
je chasse les lucioles

Kawahara Biwao

Un soir - Image de synthèse réalisée avec Vue Infinite 2014

Mon père, revenu quelques jours chez lui début février, est reparti à l’hôpital. L’abcès qui l’avait considérablement affaibli en décembre s’est reformé et s’est ouvert. Il sera peut-être opéré mardi de son rein touché par l’infection. En attendant, ce n’est pas la joie…

Bon dimanche à tous.

42 commentaires:

  1. Courage a toi et a lui,je suis de tout coeur avec vous,donne des nouvelles mardi hein !

    RépondreSupprimer
  2. Une photo splendide qui parle de "résurrection"Merci
    Courage Philippe. De tout coeur avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jackie, je me demande souvent si cette souffrance a un sens...
      Bon dimanche :)

      Supprimer
  3. Sois fort, Philippe, pour lui et pour toi.
    Je pense fort à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci AMBre, la vie est si absurde parfois, ce n'est pas évident de trouver en soi l'envie...

      Supprimer
  4. Je pense à toi et ton père cher Philippe!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Phil et bien je vais penser à vous et à ton papa
    et j'espère qu'il ira mieux bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Flo, j'espère qu'il tiendra le coup, les opérations l'épuisent tant !
      Bisou :)

      Supprimer
  6. Phil bonjour
    je suis désolée de lire cette nouvelle qui est très triste encore
    Il faut que tu sois fort et ton papa le sentirai PHIL
    J'espère que cette opération sera positive et aidera ton papa
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour France :) Papa est très résistant mais il lui faut du temps pour récupérer après chaque intervention. Combien de temps tiendra-t-il encore le coup ?
      Bisou

      Supprimer
    2. PHil je ne peux te répondre tu le sais bien et s'il doit essayer de tenir le coup en souffrant et en passant par ces opérations et bien je ne sais pas quoi en penser tu sais
      je ne sais pas ce qu'il désire et s'il n'a pas envie de baisser les bras
      ce n'est as simple pour ton papa
      Pour toi non plus mais qu'il ne souffre pas ce sera déjà bien et qu'il arrive à se relever tout doucement
      Car je sais que ton sourire ta joie est très loin PHIL
      Nous pensons fort à toi
      Je t'embrasse

      Supprimer
    3. Merci France, je n'ai pas trop envie de rigoler mais la vie continue... je pense à lui, j'espère que cela l'aidera.

      Supprimer
    4. PHIL et bien oui lui aussi il pense à toi et il essaye de se retrouver aussi avec des difficultés oui je le sais bien
      Tu sais j'étais si contente pour toi quand tu nous a dit qu'il se portait mieux
      il te faut continuer de le soutenir même si tu n'es pas à coté
      il est dans ton cœur et ne te quittera jamais *
      Dans ce cas là on est si petit et on se sais pas quoi faire de plus*
      On est complètement perdu**
      la vie peut être si triste lorsqu'on vit ces moments de tristesse
      tu sais Phil mon papa est parti très vite je n'ai pas eu le temps de lui parler je n'ai pas eu assez de temps pour lui dire au revoir et ce temps il faut encore que tu le trouves
      tu en as besoin et ton papa aussi
      La vie oui hélas est aussi ainsi
      Mais ce que je ne supporte pas c'est cette souffrance cet espoir qui file petit à petit
      Je t'embrasse fort PHIL

      Supprimer
    5. Merci France pour tes mots, ils m'aident à rester debout.
      Je t'embrasse :)

      Supprimer
  7. oh je suis désolé pour ton papa ! on va penser très fort à lui ! je t'embrase

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hutte :) Je pense aussi à ta Mamounette, nos parents ont besoin de toutes nos bonnes ondes. Bises

      Supprimer
  8. Très belle image de synthèse!
    En espérant qu'elle vous donnera du courage!

    RépondreSupprimer

  9. Bonjour, Philippe Bullot.

    Les bonnes œuvres de sentiment.
    Merci pour votre visite toujours.

    Je vous souhaite tout le meilleur.
    Salutation.
    de Japon, ruma ❃

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Ruma pour vos belles pensées :)

      Supprimer
  10. Très belle image !
    Bon courage Philippe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Valérie, j'aimerais surtout qu'il ne souffre pas.

      Supprimer
  11. Bonjour Philippe. Allez, je suis avec toi par la pensée et te soutiens moralement, comme beaucoup d'autres avec moi. Bientôt tu pourras je l'espère passer du rêve à la réalité et voir ce paysage comme s'il n'était pas virtuel. Très beau. Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie, je sais que tout a une fin mais la souffrance n'est pas un cadeau. Je ne suis pas prêt à lui trouver un sens, la vie est parfois absurde.

      Supprimer
  12. Des moments difficiles pendant lesquels les différents processus de création sont un bon dérivatif, ils permettent de penser à autre chose et à reprendre des forces. Je te le souhaite. Superbe image...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le soulignes, rêver ces images me permet de ne pas gamberger... Merci Pastelle :)

      Supprimer
  13. Bon jour Philippe,
    Bien belle image pour une triste nouvelle.
    En effet, ce ne doit pas être "la joie" pour ton Papa qui doit subit tous ces soucis de santé.
    Bon courage à lui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Pascale, sa fin de vie est très éprouvante, je ne souhaite à personne de souffrir comme lui en ce moment...

      Supprimer
  14. bonjour, superbe compo lumineuse et colorée!!! amitiés
    un prompt rétablissement a ton papa!. amitiés

    RépondreSupprimer
  15. Bon courage à toi, et à ton papa, Philippe, et toute mon amitié.
    Cette photo de synthèse est magnifique, j'aime beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Philippe,
    c' est bien dommage que les soins apportés n' aient pas suffit, bons courage à tous les deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laurent :)
      Son rein est un foyer infectieux, les soins ne peuvent rien contre une défaillance du système immunitaire. Mon père est trop affaibli pour combattre la maladie.

      Supprimer
  17. peu de temps ce matin mais je viens te dire bonjour PHIil bisou

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !