lundi 2 février 2015

Hivernage

Oies cendrées

Dès la fin de l’automne, les oies cendrées sont souvent les premiers oiseaux à occuper les rives du Rhin. En pause migratoire de quelques heures, de quelques jours, les compagnies se succèdent pour le plus grand plaisir des curieux, des ornithos, des naturalistes et des photographes.
Se succèdent cygnes chanteurs, canards siffleurs et grands cormorans.
D’autres espèces plus petites décident d’hiverner. Toutes ne se laissent pas facilement photographier, ainsi les grèbes castagneux, repérés par les « cocheurs », mais que je n’ai pas observés…

Cygnes chanteurs

Canards colverts

Bernaches du Canada

Mouettes rieuses

Grands cormorans

Sarcelles d'hiver

Fuligules morillon

22 commentaires:

  1. Belles compilation de ces voyageurs !!!

    RépondreSupprimer
  2. Une halte très fréquentée... j'en vois aussi quelques-uns sur les lacs alentours, mais pas autant me semble-t-il!
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Rhin est très fréquenté, j'ai repéré une darse où se reposaient des centaines de fuligules.
      Bonne soirée Gine.

      Supprimer
  3. Une zone bien fréquentée! C'est un plaisir de voir une telle variété d'hivernants sur ces zones accueillantes!
    Les Fuligules morillons sont très beaux!
    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et cela donne de bonnes raisons d'affronter la grisaille !
      Bonne soirée Lucie.

      Supprimer
  4. quelle chance, ici beaucoup moins de migrateurs, tant qu'il ne fait pas trop froid au Nord.
    Les siffleurs sont si beaux!
    merci pour toutes ces infos!
    bonne semaine, @ bientôt haude

    RépondreSupprimer
  5. Y'a foule! très sympa comme endroit, de belles photos!

    RépondreSupprimer
  6. Sympa de voir des fuligules d'aussi près !!! veinard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils restent à distance, heureusement le zoom permet de les avoir à l'oeil !

      Supprimer
  7. Quelle chance tu as !!!
    C'est super.
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont eux qui ont de la chance qu'il existe encore de tels refuges pour leur permettre de passer l'hiver !
      Bonne soirée Jackie.

      Supprimer
  8. Coucou Philippe,
    Quel bonheur de croiser toutes ces espèces. Oh oui, et j'imagine que tu mesures ta chance !
    Encore un hiver très doux en Camargue et du coup avec cette grosse zone de chasseurs, les oiseaux sont encore très absents pour la seconde année consécutive. C'est frustrant !
    Merci de me faire profiter avec tes photos.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ta frustration, tout le long du Rhin c'est une succession de zones Natura 2000 et il y a donc peu de chasseurs de gibiers d'eau. Les milans ayant migré, les prédateurs sont peu nombreux et ces grandes compagnies peuvent profiter des lieux.
      Bonne soirée Pascale.

      Supprimer
  9. Un vrai plaisir à regarder toutes ces espèces de canards..........j'aime beaucoup les fuligules avec leurs têtes noires. Merci Philippe - Cécile

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Philippe
    Tu auras la coche du castagneux l'année prochaine ;-) C'est qu'il n'est pas commode le ptit bouchon !
    J'adore tes morillons !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas un cocheur, je me contente de ceux qui se présentent face à l'objectif.
      Bonne journée Nathalie.

      Supprimer
  11. Y a toujours du monde sur les rives du Rhin, ça fait un bail que je n'y suis plus allée !!!
    Une série variée qui met différentes espèces en scène ; je craque devant le vol des mouettes et son cadrage, super composition Philippe :)

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !