mardi 20 décembre 2016

Au bord du Rhin

Cigognes

Au bord du Rhin, les oiseaux se rassemblent pour passer l’hiver. Sur les darses et les gravières et dans les zones protégées, les réserves naturelles.
Les canards (colverts, fuligules, sarcelles)  choisissent les grandes gravières inexploitées pour hiverner en famille. Les couples sans progéniture préfèrent les cours d’eau vive (rivière, canal de décharge du Rhin canalisé).
Les hérons et les grandes aigrettes changent peu leurs habitudes. Les jeunes, moins méfiants, s’approchent parfois des zones habitées pour se nourrir.

Cygnes chanteurs et grue cendrée

Les oies cendrées et les oies rieuses sont souvent visibles dans les engrais verts et les blés d’hiver proches du fleuve. Ce sont des compagnies de plusieurs dizaines d’oiseaux qui vont du fleuve où ils passent la nuit aux cultures où ils se nourrissent le jour.

Etourneaux sansonnet

Etourneaux sansonnet - 2

Tandis que les cygnes tuberculés et les bernaches du Canada demeurent sur place, la plaine du fleuve accueille quelques cygnes chanteurs et des grues cendrées. Entre cultures et fleuve, ces migrateurs demeurent à bonne distance des hommes et des prédateurs.

Grande aigrette

Emblématiques de l’Alsace, les cigognes sont de moins en moins nombreuses à prendre la route du Sud à la mi-aout. Sédentaires, elles se nourrissent à la décharge de Wintzenbach où elles tiennent compagnie aux mouettes rieuses.

Mouettes rieuses

12 commentaires:

  1. Cygne chanteur et Grue cendrée, quelle joie !
    Bonne journée Philippe

    RépondreSupprimer
  2. Woawwwww, mais c'est magique !
    Tu dois en prendre plein les yeux.
    Bon, j'arrive ;-)
    Bonne journée Philippe

    RépondreSupprimer
  3. Quelles variétés ! On en prend plein le regard.
    Je ne savais pas que ta région avait tant d'oiseaux.
    Belle journée à toi. Bises

    RépondreSupprimer
  4. Tu es très gâté côté faune dans ton coin Philippe et tu as de quoi te régaler. Merci de partager tout ça avec nous.

    RépondreSupprimer
  5. Ce sont des spectacles magnifiques dont je ne me lasse pas... mais penser que la blanche cigogne se nourrit dans la décharge!

    RépondreSupprimer
  6. bonjour
    un joli ballet et une belle diversité, un spectacle magnifique.
    à bientot

    RépondreSupprimer
  7. Tu as déjà ton cadeau pour Noel cher Philippe ...
    Quelle occasion de voir!
    Je te souhaite de bonnes fêtes avec ta famille et j'espère ton chat va mieux!?
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Philippe,

    Tu es bien gâté en oiseaux chez toi. Tu nous offres ici une belle diversité.
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  9. C'est enthousiasmant toute cette affluence , et réconfortant aussi ! Le paradis terrestre par rapport à ce que je peux voir par ici ! Et pourtant , il y a des passionnés qui vont tous les jours , parfois à l'aurore même en ce moment , identifier et compter les quelques oiseaux des anciennes gravières .Ce qu'ils seraient heureux au bord du Rhin !
    Amicalement .

    RépondreSupprimer
  10. je me posais la question, mais comment les cigognes arrivent elles à se nourrir si au nord l'hiver
    tu as donc répondu en précisant qu'il y avait une décharge, mais ça doit être dur pour elles quand meme
    bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  11. Que du monde, que du monde ! et du beau monde, en plus ! :-)

    RépondreSupprimer
  12. Je suis ravie de voir toute cette abondance d'oiseaux! Le fleuve rendu un peu plus sauvage doit en être la cause!

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !