lundi 21 août 2017

Ainsi va la vie

Faucon crécerelle

Nous l’avons observé à l’aube, un peu perdu sur la branche de l’arbre mort. Plus tard, nous l’avons revu depuis la terrasse, il semblait trempé par la pluie.
En fin de matinée, il était blotti sur l’appui d’une fenêtre. Nous avons pensé téléphoner à la L.P.O. Plus tard, je l’ai cherché : il était sur le toit voisin.
Puis nous l’avons oublié.
Le lendemain, nous avons fini par retrouver sa dépouille au pied d’un garage voisin…

Faucon crécerelle - 2

Faucon crécerelle - 3

8 commentaires:

  1. C'est le sort des oiseaux - et des animaux en général : ils meurent seuls. Toujours triste pour nous, on se sent tellement incapable...

    RépondreSupprimer
  2. Oh que c'est triste. Pauvre petit oiseau. Mais ainsi va la nature. Belle semaine quand même. bises alpines.

    RépondreSupprimer
  3. Bien triste pour ce Petit Faucon, et on se sent si impuissant...
    Bonne soirée Philippe

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir philippe
    Une bien triste histoire mais on ne peut pas toujours avoir le bon feeling...
    Bonne soiree a bientot

    RépondreSupprimer
  5. Triste fin, on ne peut pas toujours intervenir et changer les choses. Tu as fais de belle photo, grâce à toi, il existe encore.
    Bises Philippe.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis admirative de la netteté de ces photos et toute attristée du sort funeste de ce jeune oiseau :la nature est décidément cruelle ...
    Amicalement .

    RépondreSupprimer
  7. C'est toujours triste,pour nous qui aimons la nature, de voir ça...
    J'aime beaucoup la composition du 3ème cliché ; les plumes ainsi ébouriffés, sont déjà un signe qui montre que l'oiseau n'est pas bien.
    Bonne soirée Philippe

    RépondreSupprimer
  8. Oooh, comme cette histoire est triste, et comme il paraît lui-même triste sur ces photos, ce petit faucon...

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !